Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > DanMachi : La légende des familias, tome 1 – Notre avis

manga ototo septembre scan fr vf

DanMachi : La légende des familias, tome 1 – Notre avis

danmachi fr vf scan manga ototoDanMachi est à la base un light novel de Fujino Ōmori et illustrée par Suzuhito Yasuda qui en est à son douzième volume au Japon. Quand on traduit son titre original, Dungeon ni deai o motomeru no wa machigatteiru darō ka?, qui donnerait « Est-ce un tort de chercher des rencontres romantiques dans un donjon ? » on comprend assez vite de quoi il s’agit. On suit Bell, un jeune garçon aux cheveux argentés qui passe son temps dans le labyrinthe sous-terrain qui compose la ville de Orario. Il y tue des monstres comme tout le monde, pour gagner de l’expérience et ensuite revenir vers sa déesse qui lui fait monter ses statistiques. Dans ce monde, mis en manga par Kunieda, les dieux vivent parmi les mortels parce qu’ils n’ont rien d’autre à faire, du coup ils ont créé des familias, autrement dit des clans, où chaque membre promet fidélité à son dieu ou sa déesse en échange de quoi ils reçoivent des compétences spéciales. Bell, lui, a choisi une déesse kawaii mais délaissée, il est carrément le seul membre de la familia de Hestia ! Mais son aventure commence lorsqu’il est sauvé in extrémis par Aiz Wallenstein, une épéiste beaucoup trop séduisante.

Je passe vite fait sur les aspects shônen classiques du manga de Kunieda : un jeune homme trop gentil, des filles qui lui tournent autour, une mystérieuse beauté qui ne parle pas… Bref on connaît la recette et elle marche plutôt bien dans DanMachi. Ce qui en fait un manga un peu plus atypique est déjà le mélange entre réalité et presque jeu vidéo. Le personnage qui gagne de l’expérience qui augmente ses stats, intéressant et plutôt bien mis en scène puisque c’est la déesse qui transforme ça en tatouages magiques, de quoi donner un peu de sens à tout ça. Mais le vrai plus c’est quand même ce personnage, Bell, assez touchant, très gentil certes, mais aussi amusant de par sa naïveté qui ne décroît jamais. De l’autre côté, les déesses qui se chamaillent et surtout la petite Hestia, toute mignonne, un peu surexcitée par moment, qui essaye de se faire une place dans le cœur, et le lit, de Bell. Les chapitres ne manquent pas de second degré, même si l’intrigue se veut un peu sérieuse, pour l’instant on reste sur de l’humour simple mais kawaii avec une dose de romance qu’on devine devenir plus centrale par la suite. Ce premier tome ne va pas très loin, se contentant de placer le contexte, les personnages et c’est très bien comme ça. Le rythme est bon.

Niveau dessins DanMachi s’en tire avec les honneurs. Les quelques premières pages en couleurs dont Ototo a le secret mettent bien en jambes pour le premier tome. Le chara design est soigné et les cases ne manquent pas de décors. J’aime bien les scènes d’action qui détaillent les coups au lieu de créer du mouvement brouillon. Peut-être que l’auteur gagnerait à mettre du SD dans ses cases pour accentuer l’humour, mais c’est un détail. Bonne pioche pour DanMachi qui débute une aventure avec un dosage précis et efficace d’aventures, d’humour, de scénario et de jolis courbes.

Vous pouvez lire un extrait de DanMachi sur le site de l’éditeur français, Ototo.

DanMachi est à la base un light novel de Fujino Ōmori et illustrée par Suzuhito Yasuda qui en est à son douzième volume au Japon. Quand on traduit son titre original, Dungeon ni deai o motomeru no wa machigatteiru darō ka?, qui donnerait « Est-ce un tort de chercher des rencontres romantiques dans un donjon ? » on comprend assez vite de quoi il s’agit. On suit Bell, un jeune garçon aux cheveux argentés qui passe son temps dans le labyrinthe sous-terrain qui compose la ville de Orario. Il y tue des monstres comme tout le monde, pour gagner de…

Ce qu'il faut en retenir

DanMachi est plutôt une bonne surprise car sa narration est bien structurée, pas trop rapide pour nous laisser le temps de s’approprier les personnages et son univers, et pas trop lente pour ne pas comprendre où on va. Bien dessiné, soigné, bien traduit, DanMachi : La légende des familias devrait faire des heureux parmi ceux qui cherchent une nouvelle série shônen.

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Loglis

Loglis
Créateur du site et rédacteur, j'adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l'enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.