Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Comics – Letter 44 – Tome 1 Vitesse de Libération – Notre avis

Letter-44-Glenat-Comics

Comics – Letter 44 – Tome 1 Vitesse de Libération – Notre avis

Aller hop, une nouvelle série de Comics signé Glénat. Aujourd’hui on explore la SF contemporaine avec le nouveau Letter 44. Comme toujours la qualité de publication est au rendez-vous. C’est toujours aussi agréable de lire des Comics de chez Glénat.

 

Dure journée pour Stephen Blades, le 44e président des États-Unis. Au premier jour de son investiture son prédécesseur, Francis T. Carroll, lui laisse un courrier qui va changer non seulement son propre destin, mais très probablement la face du monde. Depuis 7 ans, la Nasa a détecté une construction extraterrestre sur la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. Mais la rencontre du troisième type n’a pas encore eu lieu. Dans l’expectative de devoir combattre une invasion d’outre-espace et de pouvoir défendre l’humanité, Carroll a envoyé les troupes américaines sur tous les fronts, inlassablement, ce qui l’a rendu pour le moins impopulaire. Avait-il finalement raison de préparer la nation au désastre imminent ? Et quel sera le rôle de l’équipage du Clarke, le vaisseau d’observation envoyé vers l’« ennemi » voici trois ans déjà ?

 

Bon on se le cachera pas, remplacez Stephen Blades par Barack Obama et Francis T. Caroll par Georges W. Bush et on a plus ou moins la situation au moment de la prise de pouvoir d’Obama. Ce récit s’inscrit donc dans un contexte très contemporain et actuel en y ajoutant un coté SF avec la présence d’aliens et une mission spatiale assez loin de ce qu’on sait faire aujourd’hui. On suit donc les pérégrinations du nouveau président des Etats-Unis et de l’équipage du Clarke à plusieurs dizaines de millions de kilomètres de distance. Le président doit relever le pays tout en connaissant la vérité et faire face aux magouilles de politiciens et autres tentatives de meurtre. On est très proche de ce qu’on peut voir dans la série 24. Et l’équipage du Clarke doit faire face à un « ennemi » qu’il ne connaît pas et qui semble fabriquer une arme.

 

Le dessin est plutôt agréable mais semble manquer un peu de constance. Certains visage se déforment d’une case à l’autre. Encore une fois, violence et sexe sont présent et ce Comics sera, à nouveau, à réserver à un public averti bien que ce soit le plus soft ce ceux que j’ai pu lire pour le moment chez Glénat.

Aller hop, une nouvelle série de Comics signé Glénat. Aujourd'hui on explore la SF contemporaine avec le nouveau Letter 44. Comme toujours la qualité de publication est au rendez-vous. C'est toujours aussi agréable de lire des Comics de chez Glénat.   Dure journée pour Stephen Blades, le 44e président des États-Unis. Au premier jour de son investiture son prédécesseur, Francis T. Carroll, lui laisse un courrier qui va changer non seulement son propre destin, mais très probablement la face du monde. Depuis 7 ans, la Nasa a détecté une construction extraterrestre sur la ceinture d’astéroïdes entre Mars et Jupiter. Mais…

Letter 44 est un bon récit de SF qui n'oublie pas l'humain dans son individualité au delà de l'histoire qui pourrait changer le destin de l'humanité toute entière. Une bonne pioche pour tout fan de SF.

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de RomainDesBois

RomainDesBois
Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.