[Films] Super 8 – Impressions

Super 8 entete

Le 26 mai 1980, ma mère se rendait avec une amie au cinéma, pour se faire une frayeur et regarder Amytiville : La maison du Diable. Le 27 mai 1980, à 1h05, je poussais mon premier cri avec trois semaines d’avance. Pour moi, ma passion pour les films d’horreur et de monstres vient de là. Oui m’sieurs dames, j’ai très vite été passionnée par ces films qui font peur. Je vouais un culte à Freddy et George Romero, passant pour une fille dérangée et peu fréquentable à l’école. Au moins j’étais tranquille. C’est sûr, il faut souvent faire le tri dans ce genre de films, on tombe vite dans le bien pourri, le déjà-vu, le malsain dérangeant (qui pour moi ne fait pas partie des films d’horreur, mais c’est un autre débat). Alors quand J.J. Abrams se met au commande d’un film de monstre, on l’attend avec impatience. Il avait déjà produit Cloverfield par le passé qui est un petit bijou pour moi. Quand j’ai eu vent du projet « Super 8 », je n’ai rien voulu voir ou savoir. Je n’ai regardé aucune image, juste une bande annonce. Mais je trépignais d’impatience.

Nous voilà en été 1979, dans une petite ville de l’Ohio. Joe Lamb vient de perdre sa mère dans un tragique accident de travail. Malgré tout, il continue le tournage, en Super 8, d’un film de zombies avec ses amis. Alors qu’ils sont en plein milieu d’une scène, ils sont témoins d’une impressionnante catastrophe ferroviaire. Ils se rendent très vite compte que ce n’est pas un accident. Peu après, des disparitions étranges ont lieu, les militaires débarquent et des évènements inexplicable se produisent en ville.

 

Et effectivement, le déraillement du train vous en met plein la tête ! Même si c’est parfois improbable, ça pète dans tout les sens, ça vole de partout, on respire aussi fort que les protagonistes qui tente de s’échapper. J.J. Abrams ne fait pas les choses à moité quand il décide de faire sauter un train ! On rentre très vite dans le complot, ne faites confiance à personne, I want to believe… Et pendant ce temps là, nos ados continuent le tournage tout en essayant de comprendre ce qui se passe. Et là, geek que je suis, je me dis que si j’avais été geek en 1979, je serais comme eux. Certaines phrases ou réactions que seuls des geeks peuvent comprendre (mais qui ne pénalisent en aucun cas les non-geek), des références à un grand maitre du film de zombie. Alors c’est sûr, les clichés ne sont pas évités mais que c’est bon de voir un film de monstre de cette qualité ! Image soignée, lens flare à gogo pour nous rappeler qu’on est dans les années 80, scénario de bonne qualité, acteur très bien choisis, pas de perte de rythme et le court-métrage des protagonistes qui clos un des meilleurs films que j’ai vu cette année. Parce que c’est plein de références geek et parce que c’est un bon film de monstre, on passe un très bon moment et on attend le 7 décembre pour se le procurer en blu-ray / dvd.

A propos de Shoop

Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

5 Commentaires

  1. Amytiville ou le film qui m’a traumatisée à vie des trucs avec le Diable et les démons ! J’avais vu un extrait du film sur je ne sais quelle émission de l’époque, qu’à mon avis je n’avais pas le droit de regarder (j’avais 7ans) et les murs qui saignent c’est pas possible, avec des bruits chelous de dingues des cavernes, j’en ai fait des cauchemards pendant des lustres….. C’est pour ça que je sursaute quand dans les films ça pête ou alors quand l’ambiance est bien lourde et tu sens qu’il va se passer un truc pas catholique du tout, y’a plus de musique et là, c’est le drame : je hurle dans l’oreille du voisin ou je défonce le canapé parce qu’il y a des traces de pas dans la farine ou que la porte claque comme si y’avait un énorme aimant derrière…..Et j’en passe. J’en ai vu des extraits au cinoche, ça a l’air vraiment bien mais au-dessus de mes forces, dommage :)

  2. Franchement non, il ne fait pas peur :) On le regardera ensemble, et ça n’a rien de gore ou de flippant ! Parole de scout ! Faut le voir :)

  3. Moi j’ai beaucoup aimé super 8 aussi, un vrai film geek, mais une fin too much à mon goût niveau mise en scène :) a voir !

  4. Bon ok, je prendrais des lexomils en prévention… :D

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.