Accueil > Ciné / Séries > Avis Ciné / Séries > [Séries] The Big Bang Theory, the nerd inside me

[Séries] The Big Bang Theory, the nerd inside me

Peut-on trouver le quotidien de 4 scientifiques intéressant à regarder ? Si intéressant que l’on serait prêt à les suivre sur 4 saisons ? La réponse est oui, et pourtant la situation de base n’appelait pas forcément une réponse positive.

Leonard, Sheldon, Raj et Howard travaillent au sein de la compagnie Caltech, chacun occupant respectivement des postes de physiciens, ingénieur et astrophysicien. Âgés d’une trentaine d’années, leurs journées sont remplies d’expériences, de discussions enflammées sur des théories de physique quantique, de visites chez le bouquiniste pour étancher leur soif de comics et de repas au Cheesecake Factory, restaurant où officie leur voisine Penny.

Originaire du Nebraska, aussi blonde de l’extérieur que de l’intérieur, Penny réside sur le même palier que Leonard et Sheldon, colocataires, et fait son apparition dans le pilote de la série.

Son attitude très terre-à-terre vient fortement contraster le monde microcosmique au-delà du réel dans lequel évoluent les 4 garçons, et c’est d’ailleurs l’une des clés de voûte de la série.

Tout comme l’attirance qu’éprouve Leonard pour Penny et le tempérament marginal de Sheldon qui se voit comme la forme humaine la plus élevée de son époque. Sa répartie est  aussi drôle et pointue que sa collection de t-shirts :

“Looking out at your fresh young faces, I remember when I, too, was deciding my academic future as a lowly graduate student. Of course, I was fourteen. And I had already achieved more than most of you could ever hope to, despite my 9:00 bedtime. Now, there may be one or two of you in this room who has what it takes to succeed in theoretical physics, although it’s more likely that you’ll spend your scientific careers teaching fifth graders how to make papier-mâché volcanoes with baking soda lava”. S02E06 *

 Quant à Howard, il vit toujours chez sa mère, et adopte le style vestimentaire qu’il a créé : pantalon moulant et sous-pull acrylique de couleurs vives avec toujours en évidence une grosse boucle de ceinture. Il arbore une coupe de cheveux improbable qui semble s’inspirer de celle de Mireille Mathieu ou des Beatles période Yé-Yé. Son meilleur ami n’est autre que Raj, qui porte toujours un pull-over très laid, issu d’une garde-robe datant selon toute probabilité des années 70. Raj a un gros problème : il devient muet dès qu’une fille se trouve à proximité et ne recouvre la parole qu’après avoir ingurgité de l’alcool. Howard a également un gros problème : sa mère juive ultra envahissante que l’on ne voit jamais mais qui s’exprime toujours en hurlant.

L’un des points forts de cette série, outre la forte personnalité de chacun des personnages, tient au fait que chacun s’accommode de l’autre sans vouloir le changer. Du coup, il est jubilatoire de les voir évoluer dans leur travail, dans leur vie de nerd, et de les voir se frotter à la vie réelle. Chaque épisode dure environ 20 minutes. Créée par Chuck Lorre et Bill Prady, et diffusée aux U.S.A. sur la chaîne  CBS depuis fin 2007, The Big Bang Theory bénéficie d’un capital sympathie qui ne s’étiole pas au gré des épisodes et peut être regardée sur TPS Star, MTV et NRJ 12. En V.O sous-titrée bien évidemment.

Et pour info, la saison 5 démarre le 22 septembre prochain, toujours sur CBS, tandis que les 4 premières saisons sont disponible sur Amazon pour environ 35 dollars le coffret, soit 25 euros environ c’est à dire le prix proposé sur le site de la Fnac.

Photos : Cliff Lipson/CBS

* Lorsque je regarde la candeur de vos jeunes visages, je me rappelle lorsque, moi aussi, je décidais de mon futur académique en tant qu’étudiant peu diplômé. Évidemment j’avais à l’époque 14 ans. Et j’avais déjà accompli plus que ce que la moitié d’entre vous rêverait de faire, et cela en dépit de mon heure de coucher de 21h. Cependant, il se peut qu’un ou deux parmi vous aient les capacités pour réussir dans les physiques théoriques , même s’il est plus que certain que vous passerez la majeure partie de votre carrière scientifique à apprendre à des enfants du CM2 comment faire des volcans en  papier-mâché avec de la lave en poudre.

A propos de Karine

Karine
Humble scribe depuis 1999 sur divers supports papier et numérique tels que : Joypad, Playstation Magazine, Consoles+, Gamepro.fr, mais aussi Voici (si si pour 2 articles) ou encore Viamichelin.fr. Citation du moment : "I cry because others are stupid. That makes me sad." Sheldon Cooper.

3 Commentaires

  1. Richard

    Cette série, pour ses références à WOW, Star Trek, aux comics et jeux vidéo, à la science et au cinéma, est un étendard de l’humour geek, ultra-référentiel.

  2. Bon ben du coup je re-mate la saison 1 (puis les suivantes), c’est génial !! :))
    Merci ^^

  3. Richard

    Autre originalité de la série, la qualité du jeu de Sheldon et l’originalité du personnage lui ont permis de s’affirmer et de prendre de plus en plus d’importance, à l’instar de Leonard au centre des deux premières saisons.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.