Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > Call Of Duty : WWII – Notre test

call-of-duty-wwII-test-review-activision-sledgehammer-fps1

Call Of Duty : WWII – Notre test

Après 14 ans d’activité, la célèbre franchise de FPS militaire d’Activition commençait à s’essouffler et à souffrir de la concurrence qui se montre dure et attaque de tous les côtés. Le 3 novembre 2017 sortait donc le dernier épisode de Call of Duty sous titré WWII. Les développeurs Sledgehammer Games décide de prendre du recul pour donner un second souffle à la licence. Après avoir exploré le futur à coup d’exosquelette et de jet-pack, retour aux racines, retour à la Seconde Guerre mondiale. Est ce le retour du King ou bien une soumission ?

Call Of Duty WWII se divise en trois parties : sa campagne, son multijoueur et son mode nazi-zombie. Ces trois parties seront les piliers de mon test.

call-of-duty-wwII-test-review-activision-sledgehammer-fps-4L’histoire de cet opus, vous l’aurez compris, se passe pendant la Seconde Guerre mondiale et se vit comme un bon gros blockbuster. Call Of Duty ne change pas de recette, le level design ne révolutionne rien, toujours beaucoup de couloir, où il explose plein de truc, avec des vagues de soldats qui arriveront toujours de front. Pas de chemins alternatif, pas de prise d’initiatives. Enfin bref l’objectif reste le même depuis un moment, dégommer tout ce qui bouge en face de vous en vous déplaçant de couverture en couverture. Attendez il n’y a pas que du vieux dans cette nouvelle campagne. Déjà l’atmosphère sonore est juste parfaite. Et surtout, quelques mécaniques ont été revues, certes qui porte un petit peu préjudice à l’immersion mais pour faire le plus grand bien au jeu. Premièrement, se régénérer par magie en attendant à couvert c’est terminé, dîtes bonjour à la barre de santé et aux kits de soins. Pourquoi ? Car ça change totalement votre approche aux ennemis en fonction de l’état dans lequel vous êtes et du coup le gameplay s’en retrouve un petit peu rafraîchît. Un Thème est très présent dans ce dernier titre, c’est la camaraderie, l’amitié, les relations créer pendant cet enfer et soudés par les expériences vécus. Vous suivrez toujours la même escouade, ce qui vous permettra de vous attacher à eux, dont les personnages gagnent sérieusement en profondeur grâce une motion capture impressionnante. Ce thème est même retranscrit dans le gameplay avec la fonctionnalités de pouvoir demander certaines aptitudes de vos camarades, trousses de soin, munitions, grenades, marquer les ennemis…
Cette campagne ne révolutionne rien mais on apprécie l’effort fait avec les personnages et les quelques nouveautés dans le gameplay et surtout l’ambiance qui est très réussie. Mal grès une impression de déjà vu on prend beaucoup de plaisir à faire cette histoire.

call-of-duty-wwII-test-review-activision-sledgehammer-fps-6Qu’est-ce que serait Call Of Duty sans son mode multijoueur ? Bon déjà le système de vie qui remonte tout seul est de retour. Pour cet épisode pas de grande nouveautés tout le panel des modes classiques est présent, le rythme est rapide, nerveux, un bon paquet d’armes (avec un recul en général très faible voir quasi inexistant) avec accessoires à débloquer, customisables…
L’une des grande nouveautés c’est le QG qui fait office de HUB social on l’on peut voir ses statistiques, s’entraîner au tir, défier des amis en 1 vs 1, récupérer des défis à remplir in-game, pour gagner des « loot boxes » (des boîtes qui vous récompensent avec de l’équipement ou des cartes de visites, des costumes… ) qui prennent la forme d’un parachutage de caisse qui atterrit devant le joueur. Ce qui ont joué à Destiny ne seront pas perdus avec ce nouveau HUB et les nouveaux s’y habitueront très vite. Les divisions font leur apparitions, un « nouveau » système de classe qui ne change pas grand chose à part le fait que chacune possèdent ses aptitudes qui lui sont propres (division Montagne permet de retenir sa respiration lorsqu’on vise avec un sniper, Aéroportés mettre un silencieux sur les mitraillettes…). Rien qui force à créer un équilibre dans l’équipe à la manière d’un Battlefield. La vrai grosse nouveauté de ce multijoueur (enfin… pour Call Of Duty) c’est le mode WAR qui propose de faire la guerre, la vrai. Carrément calqué sur le mode Ruée que propose Battlefield, ce mode propose des objectifs scénarisés dont le succès ouvre une call-of-duty-wwII-test-review-activision-sledgehammer-fps-5nouvelle portion de la map pour y accomplir de nouveaux objectifs et ainsi de suite. Ce mode est largement plus riche niveau teamplay, l’effort y est gratifiant et intéressant à jouer. Je lui reprocherai seulement le nombre de joueurs (6 vs 6), le nombre de map jouables et la taille de celles-ci.

 

Pour finir le mode Nazi-zombie, qui fait son grand retour avec des zombies à tuer par centaines (littéralement) en coopération. Que dire à part que c’est super-méga-fun. C’est bien construit, toujours autant WTF (What The Fuck ?) plus ordonner grâce à des objectifs à remplir, une ambiance beaucoup plus glauque, plus sanglante, oppressé lorsque l’on se retrouve tout seul face à la horde. Le mode est plus riche sur plusieurs aspect avec un système de classe, de progression, de nouvelles compétences, des atouts, la possibilité de personnaliser ses armes. En bref tout ce que l’on attendait du mode zombie et plus ! En espérant du nouveau contenu rapidement et quelques patch pour améliorer l’expérience de jeu.

 

 

Après 14 ans d'activité, la célèbre franchise de FPS militaire d'Activition commençait à s’essouffler et à souffrir de la concurrence qui se montre dure et attaque de tous les côtés. Le 3 novembre 2017 sortait donc le dernier épisode de Call of Duty sous titré WWII. Les développeurs Sledgehammer Games décide de prendre du recul pour donner un second souffle à la licence. Après avoir exploré le futur à coup d'exosquelette et de jet-pack, retour aux racines, retour à la Seconde Guerre mondiale. Est ce le retour du King ou bien une soumission ? Call Of Duty WWII se divise en trois parties :…

Ce qu'il faut en retenir

Je vais vous décevoir mais Call Of Duty WW2 ne révolutionne pas la franchise. Il ne propose pas grand choses d'originale hormis l'atmosphère et l'aspect humain qui se dégage de sa campagne et le fun qu'on éprouve à jouer à plusieurs au zombie. Il reste fidèle à lui même, ce n'est pas l’épisode de la révolution tant attendue. Mal grès le peu de nouveautés on appréciera les efforts qui seront suffisant pour faire de cet opus le meilleur Call Of Duty depuis au moins Black Ops II. Certes c'est peut être pas ce qu'on attendait mais on se dirige déjà dans la bonne direction.


GG :
. Nazi-Zombie au TOP !
. Du rythme.
. Des personnages attachants.
. Super sound design.
. Les phases de jeu alternatives dans la campagne.
. Le QG en multijoueur.
. Teamplay largement plus intéressant dans le mode WAR.

Pas GG :
. Toujours trop de scripts, de couloir.
. Toujours trop statique en solo.
. Solo toujours trop court.
. Toujours, toujours, toujours...
. Les loot boxes (multijoueur).
. Les maps du mode WAR.
Note des geeks : 0.9 ( 1 votes)

A propos de LaZySmokies

A lire aussi :

La-Terre-du-Milieu-ombre-de-la-guerre-Warner-Bros-Games

L’Ombre de la Guerre – 1er contenu gratuit

En plus de l’Expansion Pass payant, Warner Bros. Interactive Entertainment nous avait promis des mises-à-jour …

resident-evil-revelations-1-2-switch-nintendo-video-trailer

Resident Evil : Revelations et Resident Evil : Revelations 2 sur disponible sur Nintendo Switch

Et hop ! Resident Evil : Revelations et Resident Evil : Revelations 2 sont désormais …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *