Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > Masters of Anima – Notre Avis

Masters-of-Anima-Passtech-Games-Focus-Home-Interactive-Logo

Masters of Anima – Notre Avis

Masters-of-Anima-Passtech-Games-Focus-Home-Interactive-Screenshot02Les petits français de chez Passtech Games reviennent avec un nouveau jeu. Après le tower defense spatial Space Run, place au jeu d’aventure/stratégie avec Masters of Anima. Ce jeu peut s’apparenter à un Pikmin ou à un Overlord mais avec quelques différences notables. On y suit les aventures d’Otto un Animancien novice qui le devient uniquement pour pouvoir épouser sa fiancé Ana, l’Animancienne Suprême. Les Animanciens sont des magiciens capables d’utiliser l’Anima pour créer et contrôler des Gardiens. Tout allait bien pour Otto qui réussi ses épreuves jusqu’au retour de Zahr, un Animancien renégat, qui décide de scinder Ana en trois parties pour pouvoir utiliser sa puissance pour libérer les Golems, des êtres anciens contenus dans la montagne par les pouvoirs des anciens Animanciens. Otto se lance donc à la poursuite de Zahr afin de retrouver sa bien-aimée mais pas forcément pour sauver le monde.

 

Masters-of-Anima-Passtech-Games-Focus-Home-Interactive-Screenshot02Dans le jeu, le joueur contrôle Otto et invoque différents types de Gardiens pour l’aider dans sa quête. Mais, comme dans Overlord, Otto peut également combattre même s’il vaut mieux laisser ce rôle aux Gardiens. Au début du jeu, seuls deux types de Gardiens sont disponibles : le Protecteur, un Gardien de corps à corps équipé d’un bouclier chargé de contenir les ennemis et la Sentinelle, un Gardien équipé d’un arc chargé de faire un maximum de dégâts. Au fur et à mesure du jeu, d’autres types seront débloqués pour arriver à 5 au total, chacun possédant ses pouvoirs et son utilité au combat. Otto pourra également utiliser un cri de guerre en combat pour activer un pouvoir spécial pour les Gardiens proches. Le pouvoir activé dépend du type du Gardien. Mais les Gardiens ne sont pas utiles qu’au combat. En effet, le jeu alterne phases de combat et phases d’exploration avec des énigmes à résoudre. Et là encore les Gardiens pourront aider Otto. Il peuvent par exemple marcher dans des zones corrompues qui le blessent, pour détruire la source de la corruption. Les Protecteurs pourront également déplacer des objets et les Sentinelles pourront atteindre des cibles à distance ou en hauteur. Encore une fois, les autres types de Gardiens auront également leur capacités propres en mode exploration.

Masters-of-Anima-Passtech-Games-Focus-Home-Interactive-Screenshot03Les combats sont une des particularités de ce jeu. Ils ne sont pas omniprésents tout au long du jeu mais se présentent plus comme des combats de boss à chaque fois. Quand Otto arrive dans une zone de combat, un ou plusieurs ennemis apparaissent. Les ennemis sont très résistants et possèdent pratiquement tous des capacités spéciales capables de décimer les Gardiens. Il convient donc de gérer correctement leur positionnement pour éviter de perdre son armée en quelques secondes. Certains ennemis provoquent l’arrivée de nouveaux ennemis une fois vaincus prolongeant ainsi le combat. Une fois le combat terminé, une note est attribuée au combat en fonction du nombre de Gardiens perdus, des dégâts reçus par Otto et du temps mis à terminer le combat. Un note plus élevée augmente l’expérience reçue. L’expérience permet à Otto de gagner des niveaux pour pouvoir ainsi augmenter ses capacités ou celles de ses Gardiens. Bien que le jeu ne soit pas excessivement dur, il est tout à fait possible de gagner les combats en faisant n’importe quoi, obtenir la note maximale à tous les combats demande une coordination importante, que je n’ai pas, et relèvera d’un challenge assez élevé. Les ennemis sont aussi assez variés et demandent des stratégies et des approches différentes.

 

Masters-of-Anima-Passtech-Games-Focus-Home-Interactive-Screenshot04Visuellement, le jeu n’est pas particulièrement beau techniquement mais possède une identité visuelle très agréable. Les différents Gardiens et Golems sont facilement reconnaissables sur le champs de bataille et les batailles sont généralement plutôt claires. Le jeu souffre cependant de quelques ralentissement, sur Switch, en mode console de salon qui ne sont plus présent en mode portable. Coté musique, c’est du très bon, les musiques d’ambiance sont très agréables et les musiques de combat accompagnent à merveille l’action. Le jeu propose également des doublages, en anglais uniquement, de très bonne facture. Enfin, le jeu vous tiendra pendant une petite vingtaine d’heures, un peu plus si vous souhaitez trouver tous les objets cachés dans les niveaux.

Les petits français de chez Passtech Games reviennent avec un nouveau jeu. Après le tower defense spatial Space Run, place au jeu d'aventure/stratégie avec Masters of Anima. Ce jeu peut s'apparenter à un Pikmin ou à un Overlord mais avec quelques différences notables. On y suit les aventures d'Otto un Animancien novice qui le devient uniquement pour pouvoir épouser sa fiancé Ana, l'Animancienne Suprême. Les Animanciens sont des magiciens capables d'utiliser l'Anima pour créer et contrôler des Gardiens. Tout allait bien pour Otto qui réussi ses épreuves jusqu'au retour de Zahr, un Animancien renégat, qui décide de scinder Ana en…

Ce qu'il faut en retenir

Masters of Anima nous fait passer un très bon moment. Ni frustrants ni trop faciles, les combats demandent une bonne dose de concentration. Les énigmes sont en général assez simple mais sympathiques à mettre en œuvre. Et l'histoire, bien que convenue, est emmenée par des personnages hauts en couleurs. Seule la durée de vie peut sembler un peu faible mais le jeu ne coute qu'une vingtaine d'euros.


GG :
Joli
Des Gardiens vraiment différents
Des combats équilibrés
Une vraie dimension stratégique
Bien doublé
Une durée de vie correcte pour le prix
Un petit prix

Pas GG :
Quelques ralentissements en mode salon sur Switch
Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de RomainDesBois

RomainDesBois
Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.