Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > Blades of Time

Blades of Time

Mis à part pour son héroïne en string sur la jaquette du jeu, X-Blades, prédécesseur de ce Blades of Time, n’a franchement pas marqué les esprit. Du coup, la suite, elle vaut quoi alors ?

Ayumi est toujours de la partie sauf que cette fois, elle porte un short. La voilà dans le monde de Dragonland à la recherche de trésors mais bien sûr, tout un tas de créatures se met sur son chemin. « Oh la la, pas cool » se dit la blondinette. Oui parce que franchement, elle est un peu saoulante la miss à jacasser sans cesse pour pas grand chose !

Graphiquement, j’ai vu plus beau sans que non plus ça soit moche au point de fermer les yeux (pas pratique de toute façon pour jouer). Alors oui, il y a des flous, du blur cache misère tout ça mais perso, ça ne m’a pas plus dérangé que ça. Y en a plein des jeux avec des « caches-misère » c’est même la marque de fabrique de certains. Les couleurs sont assez pétantes, on aime ou on n’aime pas, moi je trouve que c’est girly et coloré, peut être un peu trop lumineux. Ce n’est pas au niveau de certaines productions actuelles mais c’est loin d’être honteux. C’est même plus sympa que certains jeux à 70 €. Oui parce qu’au passage, Blades of Time est vendu 30 €. Voilà, ça c’est dit. Graphiquement, c’est sympa.

Je passe le scénario parce que bon, ça tient sur une serviette de table mais en même temps on se trouve dans un Beat them all et non dans un Metal Gear ! Vous êtes là pour trouver des trésors, y a des ennemis (plein d’ennemis en tout genre) qui n’ont pas spécialement envie de vous laisser passer, à vous d’enchaîner les coups pour débloquer les portes et autres.

Ayumi a la possibilité d’utiliser le pouvoir de chrono-régression. Vous êtes en combat, vous revenez quelques seconde en arrière et vous vous dédoublez, afin d’attaquer vos ennemies de tous les côtés. Idée plutôt sympa sauf que les combats étant déjà un peu brouillons, ça devient vite la zone et on ne l’utilise finalement pas tant que ça, dommage l’idée était bonne. Les combats sont dynamiques et vous avez parfois la possibilité d’utiliser des armes à feu mais leur utilisation n’est pas des plus simples.

La prise en main est facile et j’ai pris plaisir à apprendre au fur et à mesure mes combos, apprendre à esquiver aussi (je suis une quiche en esquive moi, je fonce toujours dans le tas). Les combats sont dynamiques, la miss est plutôt athlétique et enchaîne bien ses coups. Puis taper comme une bourrine avec des épées, moi j’adore. Pas de ralentissements à l’horizon, le jeu est fluide (j’ai une version 360) et on passe un bon moment même si Ayumi parle trop pour rien. La bande-son est moyenne, j’avoue qu’elle n’a pas attirée mon attention plus que ça.

La durée de vie est d’environ sept heures de jeu, ce qui est plutôt honnête et heureusement parce que quand même assez répétitif (ça reste un beat them all, jetez moi des pierres si vous voulez, mais on fait plus ou moins la même chose dans ce genre). Oh, on a même le droit à une petite boussole pour nous aider à trouver des trésors tout ça et avancer. Bon on est souvent dans des couloirs et il est quand même bien difficile de se perdre (mais j’aurais pu hein, vu mon sens inné de l’orientation…). Le jeu possède un mode multi qui est un tower-defense bien bien bourrin.

En résumé, Blades of Time n’est sûrement pas le jeu de l’année mais j’ai passé un bon moment et je me suis bien défoulée. Il y a de bonnes idées mais pas bien exploité, dommage, Ayumi ne rentre pas, une fois de plus, dans la cours des grands.

 

Mis à part pour son héroïne en string sur la jaquette du jeu, X-Blades, prédécesseur de ce Blades of Time, n'a franchement pas marqué les esprit. Du coup, la suite, elle vaut quoi alors ? Ayumi est toujours de la partie sauf que cette fois, elle porte un short. La voilà dans le monde de Dragonland à la recherche de trésors mais bien sûr, tout un tas de créatures se met sur son chemin. « Oh la la, pas cool » se dit la blondinette. Oui parce que franchement, elle est un peu saoulante la miss à jacasser sans cesse pour pas grand…

En gros, ce qu'il faut retenir


GG :
Le prix, les combats dynamiques, Ayumi quand elle se tait.

Pas GG :
Ayumi quand elle parle, manque de charisme, très répétitif
Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Shoop

Shoop
Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.