Saints Row : The Third

Alors que tout le monde a les yeux rivés sur le prochain GTA V qui est annoncé, un certain concurrent par THQ pointe le bout de son gun. Saints Row : The Third, comme son nom l’indique est le troisième épisode d’une série ayant eu du mal à se faire une place à côté de son grand frère, mais qui a finalement assez plu pour revenir sur nos consoles et PC dans un volet complètement délirant !

Il faut dire que les concurrents de GTA n’ont pas résisté au rouleau compresseur du IV, alors plutôt que de faire comme les copains, les gars de chez Volition ont voulu un jeu complètement second degré du début à la fin. Ce jeu me fait beaucoup penser à Just Cause 2, avec un scénario digne d’un nanar, on se retrouve à diriger un perso dans un monde ouvert où le moteur physique n’est pas plus réaliste que les armes qu’on utilise. Bon, faute avouée à moitié pardonnée, prendre le jeu comme un grand défouloir permet aussi de ne pas trop s’attarder sur les nombreux bugs de colisions et l’IA quand même très limitée.

Mettez-vous dans l’ambiance : vous créez votre perso et pouvez le customiser en achetant des fringues, du maquillage ou même en se refaisant un visage. Très sympa, surtout vu le choix énorme de possibilités. Ensuite viennent les missions toutes plus stupides les unes que les autres ! Un coup vous devez courir nu dans les rues pour effrayer les gens, un autre vous devez aider un pote à se libérer d’une boîte SM… Je vous laisse imaginer le décor. Enfin, vous le savez certainement, les armes sont aussi décalées avec un god géant en tête ou un lance pieuvres-explosives.

Au fur et à mesure de votre progression vous gagnerez de l’influence sur les multiples parties de la ville. En même temps vous prenez de l’XP, ce qui vous permet d’acheter de nouvelles compétences comme pouvoir recruter plus de potes de gang ou mieux encaisser les dégats. Sachez enfin que vous pouvez acheter des bâtiments, faire des missions secondaires comme le show télévisé du Dr. genki, rechercher les objets cachés dans la ville, vous faire prendre en photo par des fans etc. Autant de choses qui rendent le jeu vraiment long et prenant.

Il est sûr que dans ce Saints Row vous n’aurez pas besoin de faire attention aux civils ou feux rouges. Mais attention, les ennemis peuvent débarquer en masse et dans ce cas là, mieux vaut prévenir vos potes pour qu’ils vois filent un coup de main. Absoluement pas réaliste, il n’en demeurre pas moins vraiment fun à jouer. Entre le fait de pouvoir prendre n’importe quel véhicule tout de suite comme l’hélico direct de son appartement ou garer et customiser la voiture qu’on vient de voler violemment, ce volet ne fait pas dans la dentelle. En parlant de dentelle, il est déconseillé aux moins de 18 ans et quand on voit la quantité de sexe qui est dans le jeu, on comprend pourquoi !

Saints Row : The Third est un jeu bac à sable à ne surtout pas prendre au sérieux ! Fun, décalé et certainement boudé par les féministes, il s’impose comme un indispensable dans le genre, encore faut-il être conscient de ce qu’on achète.

 

Alors que tout le monde a les yeux rivés sur le prochain GTA V qui est annoncé, un certain concurrent par THQ pointe le bout de son gun. Saints Row : The Third, comme son nom l'indique est le troisième épisode d'une série ayant eu du mal à se faire une place à côté de son grand frère, mais qui a finalement assez plu pour revenir sur nos consoles et PC dans un volet complètement délirant ! Il faut dire que les concurrents de GTA n'ont pas résisté au rouleau compresseur du IV, alors plutôt que de faire comme les…

En gros, ce qu'il faut retenir

Coup de coeur


GG :
Le ton super décalé
original
pas une pâle copie de GTA
La customisation complète de son perso
le mode coop

Pas GG :
Pas mal de bugs
beaucoup d'aliasing
Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Loglis

Créateur du site et rédacteur, j'adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l'enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.