Accueil > Geekeries > Inclassables > Eludra – Testez vos jeux avant de les acheter
Eludra-Jeux-de-plateau-société-logo

Eludra – Testez vos jeux avant de les acheter

Le monde du jeu de plateau ou du jeu de société est si foisonnant qu’il est parfois difficile de s’y retrouver. Quand on voit en plus les prix de certains jeux dits experts, on peut se dire « Et si je n’aime pas ? Je l’aurais acheté pour rien… » Et bien ce temps est révolu grâce à Eludra. En plus d’être une boutique de jeux de plateau classique dirait-on, Eludra propose un nouveau concept qui s’inscrit pleinement dans l’air du temps : un système d’abonnement.

Il est ainsi possible de « louer » des jeux pour les tester avant de les acheter en bénéficiant d’une réduction sur la boutique grâce à l’abonnement. Et, pour ne pas recevoir n’importe quoi comme jeux, la plateforme demandera un certain nombre d’information au(x) joueur(s) ou joueuse(s) pour cibler au mieux les jeux qu’il(s) ou elle(s) pourrai(en)t apprécier. Ainsi, il faut rentrer les styles de jeux qui nous plaisent, le nombre de joueurs potentiels ainsi que les jeux que l’on possède avec une note attribuée à chacun (on ne possède pas forcément que des jeux qu’on aime et c’est bien ce que veut adresser le site) et enfin, on peut décider quels jeux on ne veut surtout pas recevoir même si, pour moi, c’est un poil contre productif vu que le principe c’est de découvrir des nouveaux jeux, on pourrait être agréablement surpris, et si on est déçu, ça confirme juste notre première impression.

Eludra n’est pas un système de location « traditionnel » où les clients choisissent les jeux à louer : nous offrons un véritable système de découverte permettant aux abonné·e·s de tester des jeux qu’ils n’auraient pas forcément achetés.

Franck Auvinet, fondateur d’Eludra
Eludra-Jeux-de-plateau-société-Colis

Le site propose 6 formules d’abonnement pour toutes les bourses et tous les styles. Pour bien comprendre les abonnements, il faut comprendre une petit chose c’est le classement des jeux. Les jeux sont classés suivant leur prix. Les moins chers, coutant une vingtaine d’euros ou moins, sont appelés les jeux simples. Ils sont simples dans leur design mais également souvent dans leurs mécaniques. Ensuite viennent les jeux standards qui coutent entre 20 et 40 €. Ils sont un peu plus complets et proposes des designs un peu plus travaillés (pour info, un Monopoly coute en moyenne entre 30 et 40 €.) Et enfin la dernière catégorie, les jeux experts, qui coutent le plus cher mais qui propose également souvent des designs très recherchés avec des figurines ou éléments en plastique ou en métal très travaillés et des règles généralement plus complexes. En fonction de l’abonnement choisi, la plateforme panachera plusieurs de ces trois types de jeux à envoyer chaque mois ou tous les deux mois. A noter que tous les abonnements sont sans engagement.

Les prix des abonnements varient de 14,90 € par mois pour l’envoi de deux jeux standards tous les deux mois jusqu’à 79,90 € par mois pour l’envoi de 5 jeux au total (2 experts et 3 standards) tous les mois. Le site propose même une offre sur mesure principalement destinée aux professionnels ou associassions. Quand on voit le prix des différents jeux, le tarif de l’abonnement est pas abusé. Et le créateur espère pouvoir les baisser en réduisant ses coûts d’expédition et de renvoi qui sont inclus dans le prix.

Personnellement, étant un gros consommateur de jeux de plateau, je trouve l’idée excellente. Je suis souvent arrêté par le prix de certains jeux dits experts qui peuvent parfois avoisiner les 200 € (le prix de vente hein, pas le prix en occasion de jeux plus édités.) Mais là, même si la plateforme ne propose pas tous les jeux existants, il y en a trop, il y a suffisamment de références pour trouver son bonheur. Et tous les jeux proposés sont en français. C’est une très bonne chose même si du coup ça limite un peu. De nombreux jeux ne sont malheureusement jamais traduits en français.

A propos de RomainDesBois

Ermite vivant dans sa caverne au milieu de matos informatique et jeux vidéo en tout genre. N’aime pas le soleil, sortir ou les gens en général. Le seul moment où je sors c’est pour aller au cinéma ou dans un parc d’attraction. Et oui, en plus je suis paradoxal.

2 Commentaires

  1. Bonjour RomainDesBois,

    Et merci pour cet article!
    Je suis Franck, le créateur du site Eludra.com.

    Je me permets de rebondir sur certains points pour expliquer notre logique (qui n’est peut-être pas celle de toute le monde ;) ).
    Effectivement, la liste des désintérêts peut sembler être contre productif. Mais cela dépend de l’utilisation que l’on en fait.
    Initialement, nous avions imaginer cette liste pour pouvoir renseigner des jeux que l’abonné(e) a revendu car il/elle ne les a pas apprécié. Ils ne sont donc plus dans sa ludothèque, mais pour autant l’abonné(e) les connait et ne souhaite pas les recevoir, ce qui est normal.
    Cette liste peut servir aussi pour les jeux testés chez des amis / de la famille / dans une association et qui, après plusieurs parties, n’ont toujours pas convaincu l’abonné(e). La liste de désintérêts permet d’être sûr de ne pas recevoir ces jeux déjà testés!

    Concernant le catalogue de jeux, il grandit de jour en jour (plusieurs centaines de nouvelles références chaque mois), et nous envisageons d’ici fin 2021 à inclure les jeux en Anglais, mais aussi des jeux issus de campagnes de crowdfunding et qui ne sont pas vendus en boutique ;).

    Merci en tous cas pour cet article qui nous confirme que nous devons travailler sur les explications de notre offre, car certains points ne sont pas forcément compris comme ils le devraient (Nous avons encore des abonné(e)s qui ajoutent dans leur liste d’intérêt des jeux qu’ils ont également dans leur ludothèque. Ce n’est pas très grave en soi, car nous n’envoyons pas de jeux qui sont présent dans la ludothèque, mais cela prouve que les listes ne sont pas comprises de la même façon que nous nous les avons imaginé.).

    Ludiquement,
    Franck.

    • Bonjour Franck,

      Merci beaucoup pour ces précisions. je comprends mieux l’idée derrière la liste des désintérêts et son intérêt justement.

      Très bonne nouvelle pour les jeux Anglais et issues de campagnes de crowdfunding. Je dois avouer que j’en suis quelques uns :)

      RomaindesBois

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.