Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Roman – Yakuzas ! Tome 2, Vengeance Mortelle – Notre avis
yakuzas-tome-2-vengeance-mortelle-avis-review-livre-roman-thriller-fantastiue-cyril-vial-2

Roman – Yakuzas ! Tome 2, Vengeance Mortelle – Notre avis

Comme vous pouvez le constater, nous sommes ici pour parler du second tome de la trilogie Yakuzas ! de Cyril Vial donc si vous n’avez pas lu le premier, vous n’êtes pas au bon endroit. Pour les autres, accrochez-vous, on retrouve dans l’univers des Yakuzas dans cette Vengeance Mortelle !

Au Japon, Archibald Lefebvre contrôle à présent le puissant gang des Yamamoto. Disposant de moyens colossaux et du mythique katana, le justicier peut enfin réaliser son rêve : nettoyer la société des criminels et, surtout, réparer leurs torts auprès des nombreuses victimes… L’inspectrice de police Mitsuko Shinada, sa compagne, l’aide dans son combat. Ensemble, ils sont plus forts !
Takeshi Nori, l’ancienne victime de harcèlement scolaire, a repris goût à la vie et se construit un avenir baigné d’amour, d’amitié et de bienveillance.
Ils vont hélas croiser la route d’une triade chinoise dirigée par un malfrat sans foi ni loi.
Parviendront-ils à lui résister ? Les fantômes du passé reviendront-ils les hanter ?

Tout d’abord, je tiens vraiment à remercier l’auteur, Cyril, pour sa grand confiance et sa bienveillance. J’ai enfin pu me plonger dans la suite de Mort Cruelle. Me voilà repartie au Japon, dans le monde violent des Yakuzas. Quel plaisir de retrouver notre trio Archibald Lefebvre, notre flic français amateur de baffe en tout genre, Mitsuko Shinada, inspectrice de police et désormais sa compagne et enfin Takeshi Nori, qui semble reprendre gout à la vie après ses déboires et ses aventures lors du premier tome.

Maintenant qu’Archibald contrôle le gang des Yamamoto, armé du légendaire Katana Juuchi-Yosamu, il tente autant qu’il peut de nettoyer la société des criminels et aider les victimes de ceux ci. Mais ce n’est pas chose aisée, surtout que sa façon de faire éveil quelques soupçons dans ses troupes qui n’osent par contre pas contredire leur boss… Et il doit également cacher sa relation avec Mitsuko dont il est fou amoureux mais elle est du côté de la police donc techniquement contre le gang. De son côté, notre Takeshi a repris du poil de la bête, c’est le cas de le dire et, malgré un passif de harcèlement scolaire bien difficile, celui ci profite de la douceur de sa petite amie, des projets plein la tête. Mais il ne peut s’empêcher d’aider son prochain, lui qui a le cœur sur la main.

Et c’était sans compter l’arriver d’une puissante triade chinoise, les Dragons, menée par Bao, un être violent, sans foi ni loi et dangereux. Car contrairement aux Yakuzas, ils n’ont aucun code d’honneur et n’hésitent pas à marcher sur les bandes des Yamamoto sans vraiment les craindre. Ce qui n’est pas du goût de notre Archibald. Vous l’aurez compris, l’affrontement sera inévitable !

Mais je ne souhaite pas en dire plus, je trouve d’ailleurs que j’en dis déjà pas mal… Je ne voudrais pas gâcher votre lecture ! Pour commencer, un fois plongé dans le livre, il est tellement difficile de lâcher les pages, je l’ai littéralement dévoré ! L’écriture est fluide, soutenue sans être ennuyeuse et j’adore toujours autant les explications de l’auteur sur certains termes utilisés Comme dans ses autres livres que j’ai pu lire, il y a un vrai travail de recherche. On a l’impression d’y être. Accrochez-vous parce que vous allez déguster… C’est violent, cru et parfois difficile mais on est dans le monde des mafieux, forcément, ce n’est pas remplis de douceur et de caresse. C’est brut. C’est dur. Les victimes des gangs n’ont pas de fin heureuses. Il y a de la souffrance, de la peur et des gros tarés !! Nos protagonistes mange et on a parfois mal pour eux. Parce que forcément, dans ce monde là, il n’y a pas de répit. On est embarqué avec eux, on souffre avec eux… Takeshi me touche toujours autant. Il se relève de tellement, il fait face avec beaucoup de courage et on se doute bien que ce n’est pas fini… Que la vie ne sera pas tendre avec lui. Malgré tout, il garde le cap. Archibald est toujours aussi foufou mais on s’inquiète pour lui, on sait que le Katana est maléfique et ne lui veut pas de bien mais il lutte, avec l’amour de Mitsuko. Malgré leurs univers différents. Malgré les conflits, ils sont liés.

Et l’évolution est surprenante, la fin m’a collé une bonne grosse claque et tiré quelques larmes. Mais pourquoi ?!!! Cyril Vial nous embarque dans cet univers glauque et violent mais malgré tout, on y perçoit de l’espoir, une lumière qui brille. Faiblement mais elle est là. On ressent le vécu et la sensibilité de l’auteur dans certains passages, dans certains personnages. On a envie de les prendre dans nos bras pour les rassurer. Leur dire que ça va aller et de ne pas lâcher malgré les épreuves.

On a envie de connaitre la suite, on a envie de savoir et on aimerait que ça aille bien ! On sait qu’un tome 3 va arriver mais c’est dur de les laisser sans savoir. Vivement la suite !

yakuzas-tome-2-vengeance-mortelle-avis-review-livre-roman-thriller-fantastiue-cyril-vial-1

A propos de Shoop

Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.