Accueil > Ciné / Séries > Avis Ciné / Séries > [Films] Fright Night – Impressions

[Films] Fright Night – Impressions

Fright-Night-entete

Colin Farrell
Rooooooaaar !

Hier j’ai pu assister avec Karine à l’avant-première 3D (grrr) de Fright Night (oui, même à la cambrousse et en HD s’il vous plait !). Pour vous situer, Fright Night est le remake de euh Fright Night (Vampire, vous avez dit vampire ? en français) de 1985, réalisé avec trois bouts de ficelles par Tom Holland et interdit aux moins de 12 ans à l’époque (hum hum). Alors voilà, ma culture films-qui-font-peur a sûrement commencé avec celui-là, que j’ai vu un nombre incalculable de fois et qui allait me faire adorer le genre. Et aussi découvrir les vampires les plus effrayants de ma jeunesse !

Fright Night se passe à notre époque,  garde la trame de l’original, tout en faisant quelques clins d’œil à celui-ci. La projection était en VF et j’appréhendais un peu mais le film est bien doublé et surtout, n’est pas censuré ! Comme à la grande époque des films qui n’avaient pas peur de balancer des gros mots. Et ça déjà, ça fait sourire. L’action se passe à Las Vegas, on suit Charlie, un lycéen avec ses problèmes de lycéen (les filles, les potes tout ça) quand débarque leur nouveau voisin, Jerry (super nom pour un vampire). Malgré son charme, un truc cloche chez lui. Personne ne semble s’en rendre compte à part Charlie et son pote geek. Jerry est un vampire et a décidé de décimer le quartier ! Et personne ne veut croire ce pauvre Charlie.

 

Le film ne se prend pas au sérieux, on rigole, les mecs vont au bout de leur délire. On a quand même quelques scènes qui nous mettent une petite pression mais, dans l’ensemble, ça reste second degré et c’est ce qu’on demande quand on va voir ce genre de film. Les acteurs remplissent très bien leur rôle, il y a peu de temps morts, on rentre de suite dans le vif du sujet. Colin Farrell est juste bestial et incroyablement sexy (Edward Cullen peut ranger sa mèche…), mesdames, juste pour lui, on va voir le film, on tend presque le cou pour se faire mordre. Alors c’est sûr, on n’évite pas les clichés, on voit venir certains « rebondissements » mais Fright Night est un film de série B qui s’assume totalement. Résultat, on passe un bon moment, on rigole et on a parfois peur. Surtout quand les vampires sont en mode « j’vais tout bouffer » avec leur grande bouche, leur rangée de dents et leurs yeux exorbités. La 3D n’apporte pas grand chose, et son absence n’aurait en rien desservi le film. A part quand un vampire explose ou que Colin fait sa tête des mauvais jours et vous saute dessus, pour le reste, elle n’a pas grand intérêt. Et en HD, c’est quand même bien sympa ! Bref, on passe un bon moment pour peu qu’on aime le genre et qu’on ait un peu d’humour (attention comme dit plus haut, film de série B assumé !), on se marre bien. Et on se fait plaisir avec Colin Farrell qui n’a jamais été aussi « caliente » !

 

L’avis (ultra éclairé) de Karine :

Quels sont les indices indiquant qu’on a passé un bon moment au cinéma ? Quand on sort de la salle et que l’on se dit que tiens qu’on n’a pas vu l’heure passée ? C’est effectivement un bon indicateur, tout comme l’absence de migraine (généralement provoquée par le port de lunette 3D).

Fright Night n’est sans doute pas le film qui marquera l’année 2011, mais il a le mérite d’offrir un bon divertissement. Servi par un Colin Farrell plutôt crédible en créature de la nuit, même s’il mange des pommes et boit de la bière, le film bénéficie également d’un casting solide sur le plan des seconds rôles. Avec notamment Toni Colette, mais aussi Dave Franco le petit frère de James ou encore le petit ami rocker de Hayly Dunphy de Modern Family. On notera aussi la performance courte mais remarquée (sexy et drôle) de Sandra Vergara, qui n’est autre que la soeur de la bomba Sofia Vergara de Modern Family. Mais celui qui sort du lot, c’est sans aucun doute David Tennant, acteur écossais remarqué dans la série TV Doctor Who. Il incarne ici un « entertainer » comme seul Las Vegas peut les produire, sorte de croisement entre David Copperfield et un chanteur de métal des années 80, qui souffle son air comique à chacune de ses apparitions.

 

 

Fright Night sera en salle le 14 septembre.

 

La bande-annonce de l’original :

La version 2011 :

A propos de Shoop

Shoop
Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

5 Commentaires

  1. Karine

    On a d’ailleurs voulu se prendre en photo devant l’affiche avec nos dents de vampires en plastoc mais il n’y avait pas assez de lumière !

  2. Shoop

    Oui dommage, meme pas pu poser avec Colin !

  3. C’est la loose quand même…. c’eût été sympathique de vous voir en Tintin reporters :)

  4. Il a porté une combinaison de sudation le père Farrell !!! Il est sec comme un ado :)

  5. Shoop

    Il a toujours été plus ou moins comme ça M.Farrell. Sauf en période repos / Guiness.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.