Breaking News

Accueil > Mangas / Animes > Avis Mangas / Animes > Innocent Rouge, tome 1 – Notre avis

Innocent Rouge, tome 1 – Notre avis

innocent rouge manga fr vf scanInnocent Rouge se déroule un peu avant la révolution française, en pleine crise économique et politique de notre pays. La famille Sanson est en charge des exécutions dans toute la capitale, il y a de quoi faire vous vous en doutez ! À une époque où on allait facilement à l’échafaud, le personnage qu’on commence à suivre dans ce premier tome est Charles-Henri Sanson, exécuteur de la quatrième génération, qui prend son travail très à cœur. Tandis qu’il doit tuer un noble, ce dernier se retrouve gracié de justesse, c’est alors que le scénario place sa sœur, Marie-Josèphe, au centre de l’histoire. Bien plus rebelle, elle a juré de détruire ce système sociétal qui a tué son mari et conduit les pauvres gens à la mort.

Mais l’auteur, Shin’ichi Sakamoto, ne se contente pas de dérouler une histoire gore et malsaine (parce que oui, c’est très cru) comme on en a l’impression au début de la lecture. Il dépeint une époque sombre, aussi bien pour les nobles que le bas peuple crevant de faim, où l’argent et le pouvoir sont en passe de devenir inutile. On plonge dans cet univers très glauque d’abord avec un peu de dégoût à la vue des premières planches qui font apparaître des personnages sadiques. Mais c’est lorsque l’histoire penche de l’autre côté du miroir en nous expliquant la vie des Sanson qu’on prend la pleine mesure de la qualité narrative du manga. Jonglant avec les différents membres de la famille, Shin’ichi Sakamoto explore ce monde du point de vue de différents protagonistes, d’un âge et sexe différent. Le manga reste pour autant très dur, à ne surtout pas mettre entre toutes les mains, mais le début qui me paraissait un peu tape à l’œil contrebalance parfaitement ce qu’on ressent à la fin du tome.

innocent rouge fr vf scan trad manga delcourt

Évidemment on est d’autant plus accroché par l’histoire que c’est celle de notre pays. Sombre certes, mais proche de la réalité finalement, le scénario de Innocent Rouge est profond, marqué par des personnages extrêmement bien travaillé. Enfin, le dessin, d’une qualité à couper le souffle, bien que très loin des mangas habituels, rend le tout très crédible. Les visages sont marqués par des expressions graves la plupart du temps, comme pour mettre en exergue ce monde qui court à sa perte. Face à la finesse des traits se dresse la beauté donnée aux scènes trash. Le chara-design est singulier, mais colle plus que bien à cette époque, et les détails dans les décors ou les costumes sont d’une grande finesse, encore une fois pour contre balancer avec l’horreur du moment.

Innocent Rouge est un cas particulier dans le monde du manga. Cru, dur, glauque, il ne laisse pas de répit au lecteur qui commencera dégoûté pour terminer avec l’envie farouche de continuer cette narration parfaite. Le manga ne conviendra pas à tout le monde, mais je vous conseille de vous pencher sur son cas.

Innocent Rouge se déroule un peu avant la révolution française, en pleine crise économique et politique de notre pays. La famille Sanson est en charge des exécutions dans toute la capitale, il y a de quoi faire vous vous en doutez ! À une époque où on allait facilement à l’échafaud, le personnage qu’on commence à suivre dans ce premier tome est Charles-Henri Sanson, exécuteur de la quatrième génération, qui prend son travail très à cœur. Tandis qu’il doit tuer un noble, ce dernier se retrouve gracié de justesse, c’est alors que le scénario place sa sœur, Marie-Josèphe, au centre de…

Ce qu'il faut en retenir

Coup de coeur

Innocent Rouge ne donne pas dans le trash pour faire vendre. Shin’ichi Sakamoto narre son histoire avec beaucoup plus de délicatesse qu’on l’aurait cru au départ. Une œuvre hors normes, mais captivante dans un monde pas si loin que ça.

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Loglis

Loglis
Créateur du site et rédacteur, j'adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l'enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

A lire aussi :

Crush on You, tome 1 – Notre avis

Chihiro Kawakami récidive avec un nouveau shôjo nommé Crush on You ! On y suit bien …

Les monster girls de Monster Musume débarquent chez Ototo

Le manga Monster Musume : Everyday Life with Monster Girls arrive le 3 novembre chez …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *