Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > Yomawari : Midnight Shadows, test vidéo sur PS4

yomawari fr vf ps4 test video gameplay

Yomawari : Midnight Shadows, test vidéo sur PS4

Tout commence avec Yui qui a perdu son chien. La petite fille va alors dans les bois, sur la montagne, pour y enterrer l’animal auquel elle tenait énormément. On prend alors le contrôle de la petite, on apprend à se déplacer, à pousser une caisse, à appuyer sur un bouton pour interagir et… se pendre. L’entrée dans le monde de Yomawari : Midnight Shadows est brutale, froide. On va pourtant incarner les deux meilleures amies de cette petite ville remplies de fantômes et autres monstres des ténèbres, Yui et Haru. La seconde essaye de retrouver la première, il faudra donc combattre ses peurs pour y parvenir et découvrir le fin mot de l’histoire.

yomawari fr vf ps4 avis video gameplay_02

Au travers de 9 chapitres, Yomawari livre ses petits secrets, même si le scénario n’est pas des plus originaux, il reste assez intriguant et touchant pour nous donner envie de progresser. La progression est d’ailleurs assez simple puisque le gameplay se limite à courir en gérant sa barre d’endurance tout en lançant quelques cailloux pour distraire les ennemis. Le cœur du jeu se trouve dans sa progression par l’échec, certainement voulue par les développeurs de NIS, qui empêche de tracer sa route facilement et du premier coup. Une façon de jouer qui ne plaira pas à tous, il faut le savoir, vous allez mourir très souvent, mais votre progression n’est pas perdue pour autant, merci bien.

Mais le meilleur de Yomawari repose dans sa direction artistique très soignée. Les décors fixes et magnifiquement dessinés mettent les chocottes aussi bien que le manque de lumière en dehors du centre de l’écran. Il est vivement conseillé de jouer avec un casque et dans le noir, pour bien se faire surprendre par les différents évènements, certes scriptés, mais savamment placé pour nous faire sursauter. Cet atmosphère si lourd, lorgnant parfois vers le glauque, est digne des grosses productions d’horreur qu’on adore tous. Ce petit jeu sans prétention arrive à nous accrocher, même s’il est tout en anglais, grâce à deux héroïnes kawaii mais aussi, et surtout, à la bande sonore épurée qui ajoute à la lourdeur de l’ambiance. Yomawari ravira les fans de jeux horrifiques au gameplay très simple, pas si court que ça pourtant.

 

Test vidéo de Yomawari : Midnight Shadows sur PS4

Tout commence avec Yui qui a perdu son chien. La petite fille va alors dans les bois, sur la montagne, pour y enterrer l’animal auquel elle tenait énormément. On prend alors le contrôle de la petite, on apprend à se déplacer, à pousser une caisse, à appuyer sur un bouton pour interagir et… se pendre. L’entrée dans le monde de Yomawari : Midnight Shadows est brutale, froide. On va pourtant incarner les deux meilleures amies de cette petite ville remplies de fantômes et autres monstres des ténèbres, Yui et Haru. La seconde essaye de retrouver la première, il faudra donc combattre…

Ce qu'il faut en retenir

Le gameplay est certes réduit à son minimum, il est même parfois frustrant et la maniabilité limite, mais Yomawari : Midnight Shadows mérite une place dans votre petit cœur tout noir si l’angoisse peut prendre le pas sur tout le reste dans un jeu.


GG :
- L'horreur kawaii
- Magnifique direction artistique
- Accessible
- L'ambiance
- Les héroïnes

Pas GG :
- Tout en anglais
- La progression par l'échec
Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Loglis

Loglis

Créateur du site et rédacteur, j’adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l’enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

A lire aussi :

Agents-of-Mayhem-Volition-Deep-Silver

Agents of Mayhem – Nouvel agent

Un nouveau personnage vient rejoindre le casting haut en couleur d’Agents of Mayhem. Il s’agît …

L.A Noire est désormais disponible sur PS4, Xbox One et Switch

Arrêtez tout ! L.A Noire version remise au gout du jour est maintenant disponible sur …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *