Accueil > Jeux Vidéo > Tests Jeux Vidéo > Nex Machina, test vidéo du nouveau bébé de Housemarque

nex machina artwork fr vf test

Nex Machina, test vidéo du nouveau bébé de Housemarque

Housemarque ce sont les développeurs de titres comme Dead Nation, Super Stardust HD ou plus récemment Resogun et Alienation. Très proches de Sony, ils ont souvent permis au constructeur de mettre en avant d’abord leur PS3 puis leur PS4 avec leurs titres nerveux et très bien optimisés graphiquement mais aussi dans le gameplay. Cette année ils reviennent avec Nex Machina (également sur PC), après avoir fait un Alienation un peu plus pointu, ils repartent sur un twin-sitck shooter beaucoup plus nerveux dans la veine d’un Resogun.

nex machina twin stick shooter test francais

Que cela soit la musique, la voix robotique ou le style graphique à base de voxels, Nex Machina ressemble beaucoup à Resogun. Le gameplay, d’une simplicité enfantine (deux touches et les sticks), est tout aussi exigeant mais demande ici plus de réflexes que de skills je trouve. Il est certes jouissif de défourailler des robots qui arrivent par dizaines mais les cartes sont ridiculement petites, du coup les possibilités sont très limités. Plutôt axé sur la vitesse, cet épisode nous oblige à passer très rapidement d’une carte à l’autre tout en sauvant les humains, découvrant des secrets et tuant les monstres rares. Les bonus peuvent s’accumuler pour avoir une bien meilleure puissance de tir de notre bonhomme, tandis qu’on a le choix dans le super pouvoir (épée, laser, roquettes…), à vous de trouver votre arme de prédilection et de ne pas en changer par inadvertance…

nex machina voxel review gameplay video

Mais malheureusement, le vrai problème de Nex Machina reste son contenu vraiment très limité. En dehors de 5 mondes, un mode Arcade classique, un mode arène pour récupérer des jetons et une coop, on a vite fait le tour ! Puisque ça va vite, très vite, les développeurs ont un peu tout misé sur la difficulté et votre capacité à scorer dans les modes les plus ardus. C’est un défaut qui se corrigera peut-être à l’avenir avec des DLC, mais j’espère que cela sera plutôt avec des mises à jour gratuites. En l’état, Nex Machina est très sympathique car très nerveux, mais vraiment trop limité en contenu avec de toutes petites cartes.

Test Vidéo de Nex Machina sur PS4

Housemarque ce sont les développeurs de titres comme Dead Nation, Super Stardust HD ou plus récemment Resogun et Alienation. Très proches de Sony, ils ont souvent permis au constructeur de mettre en avant d’abord leur PS3 puis leur PS4 avec leurs titres nerveux et très bien optimisés graphiquement mais aussi dans le gameplay. Cette année ils reviennent avec Nex Machina (également sur PC), après avoir fait un Alienation un peu plus pointu, ils repartent sur un twin-sitck shooter beaucoup plus nerveux dans la veine d’un Resogun. Que cela soit la musique, la voix robotique ou le style graphique à base…

Ce qu'il faut en retenir

Nex Machina ne m’a pas emballé plus que ça au-delà de la première heure de jeu. Le contenu est vraiment trop limité, les cartes trop petites, c’est dommage. Le jeu reste très nerveux, très rapide et fluide peu importe les circonstances, avec une tonne de secrets à débloquer. Les fans de Resogun seront content mais attendrons un pack avec un DLC pour vraiment en profiter. Les fans d’Alienation n’y trouveront pas la précision du précèdent jeu de Housemarque.


GG :
- Fluide, toujours
- Très nerveux, comme on aime
- Ça pète de partout
- Exigeant
- Coop offline

Pas GG :
- Cartes trop petites
- Trop limité en contenu
- Quand même beaucoup d’ennemis sur si peu de place...
Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Loglis

Loglis
Créateur du site et rédacteur, j'adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l'enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.