Accueil > Coin Lecture > Avis Lecture > Roman : Le Garçon & la Ville qui ne souriait plus de David Bry

le-garçon-et-la-ville-qui-ne-souriait-plus-editions-lynks-review-david-bry-critique-2

Roman : Le Garçon & la Ville qui ne souriait plus de David Bry

Lorsque que j’ai ouvert mon petit colis contenant le nouveau roman de David Bry, Le Garçon & la Ville qui ne souriait plus, j’ai immédiatement craqué sur la couverture absolument magnifique. Et la j’ai commencé les première page…


Romain fuit chaque nuit sa demeure bourgeoise et confortable, pour rejoindre la Cour des Miracles où vivent les anormaux – fous, difformes, obèses, et autres parias parqués là par les Lois de l’’Église. Le soir de ses quinze ans, il découvre qu’’un terrible complot vise les habitants de la Cour.
Des coupe-gorges de Mouffetard aux ruines de Notre-Dame, il devra compter sur son ami Ambroise, sur Joséphine, Lion et Akou, pour lever le voile sur la conjuration et échapper aux terribles Lames Noires, à la solde de l’’archevêque de Paris.
Dans un monde assombri par la peur et l’’intolérance, le salut peut-il venir de quelques adolescents en quête d’’amour et de liberté ?
Une réflexion sur l’adolescence et la difficulté d’être soi
Un hymne à la liberté et à la différence
Suspens et romantisme dans un Paris inspiré de celui de Notre-Dame-de-Paris

Dans un Paris du 17eme, si on est différents, anormales, obèses… bref, pas dans la « norme », on est envoyé et parqués sur une île : la Cour des Miracles. On suit Romain, jeune bourgeois fasciné par le lieu et ses habitants. Mais le soir de ses 15 ans, il surprend une conversation et apprend qu’un complot vise l’île, mettant en grand danger ses habitants. Romain ne peut laisser passer ça…

Alors pour commencer, j’adore les romans qui se passent à cette époque, dans le vieux Paris. J’avais plutôt hâte de plonger dans le livre même si je ne connaissais pas l’auteur (mais on m’en avait dit que du bien). Et la, c’est le drame. Impossible de poser le livre, impossible de s’arrêter. On est de suite touché par Romain, par sa sensibilité, son combat et on a envie de se battre avec lui. Lui qui se bat pour sauver la Cour des Miracles où finalement la vie a beau être difficile, elle est plus « normale » que du côté de la haute-bourgeoisie où tout n’est qu’illusion, trahison, hypocrisie… On se questionne sur la normalité, imposé bien sur par l’Eglise et sa police de la Norme. Mais la normalité, c’est la majorité ? Mais est-ce que la majorité est normale finalement ? Je m’embrouille toute seule !

La plume de l’auteur est un délice, c’est fluide, accrocheur, il arrive à nous faire ressentir les émotions, le stress et les douleurs des protagonistes. Romain et ses amis sont attachants et on a envie d’aller avec eux dans ce vieux Paris austère d’un côté et tellement plus festif de l’autres même si tout n’est pas rose.

Ce roman est une très belle ode à l’acceptation des différences mais aussi de l’acceptation de soi et pourrait être transposer à notre époque tant on y retrouve des similitudes. On reste marquer et on n’a pas envie de quitter Romain et les siens, on a envie d’y rester encore un peu… Un roman qui marque et à côté du quel il ne faut absolument pas passer !

A propos de Shoop

Shoop
Adepte de la danse de l’eau et des boules de feu en tous genres. N’aime ni le soleil, ni les endroits avec du monde dedans sauf Disneyland où elle vit une partie de l’année. Elle voue un culte sans limite au mec au bouclier de chez Marvel et ne s’est toujours pas remise du départ à la retraite de Chris Metzen.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Time limit is exhausted. Please reload CAPTCHA.

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.