Breaking News

Accueil > Ciné / Séries > News Ciné / Séries > True Detective, un modèle à suivre ?

true-detective

True Detective, un modèle à suivre ?

Proposée sur une saison de huit épisodes d’environ une heure, la série True Detective aurait-elle trouvé le format idéal de diffusion ? Diffusée en début d’année sur HBO aux Etats-Unis et chez nous sur la télé d’Orange, cette série est sur de nombreux points une réussite. A commencer par le générique, qui utilise la surimpression, rarement vu en animé : l’incrustation d’image sur une autre, un procédé courant en photographie. On s’était habitué aux génériques très courts ces dernières années, voire inexistants, à la manière d’un LOST. True Detective prend le parti inverse, celui d’un générique long avec une musique dont les accents ne sont pas sans rappeler le générique de True Blood, autre série qui se déroule en Louisianne. 

Accent mis sur les personnages

Nic Pizzolatto est le créateur de la série, et s’est attelé à l’écriture. Ce natif de Louisianne a su retranscrire l’ambiance lourde que l’on imagine régner dans le Bayou, avec ces Rednecks fauchés aux tronches de camés et ces filles qui portent robes fleuries de mauvaise qualité et brushing d’une autre époque. On y suit les détectives Rust Cohle (Matthew McConaughey) et Marty Hart (Woody Harrelson) qui vont devoir faire équipe suite à la découverte d’un corps mis en scène de manière tout à fait singulière.  Il faut saluer la performance des deux acteurs principaux, et notamment celle de Matthew McConaughey qui est parvenu à créer un personnage énigmatique qui marmonne plus qu’il ne parle, et avance sur son chemin seul et sans faire de concessions. Ces deux flics-là font assez peine à voir, traînant leur mal-être en bandoulière, hantés par leur culpabilité tandis que l’un essaie de sauver les apparences et que l’autre s’accorde le rôle du méchant.

True-Detective-saison1

Une maîtrise totale

Nic Pizzolato a grandi et vécu à la Nouvelle Orléans, baignant dans une atmosphère où la spiritualité est omniprésente. Il suivra des études de littérature et enseignera un temps avant de se lancer dans l’écriture de nouvelles. Son premier roman, Galveston, est un succès et c’est alors qu’il se lance dans l’écriture du second qu’il réalise que l’histoire mériterait d’être portée directement par des acteurs. Il déménage à Los Angeles, contacte un agent à Hollywood afin d’obtenir le plus de conseils possible, comme transposer son roman en script pour la télévision. HBO est alors séduite par la qualité de la plume et la complexité de la narration. Quant au choix des acteurs c’est Matthew McConaughey qui acceptera en premier et convaincra son ami Woody Harrelson de le suivre dans cette aventure. Peut-on parler de série culte ? Sans doute, car True Detective vous attrape dès les premières minutes et vous impose son rythme. Si vous succombez, ses personnages et  sa musique vous hanterons pour de nombreuses années.

 Et la saison 2 ?

Son existence a bien été confirmée par Nic Pizzolato qui s’attèle à son écriture. Autre certitude, les deux acteurs principaux ne seront pas de la partie, puisqu’engagés sur des projets cinématographiques. Avec le succès critique remporté par cette série, les rumeurs vont bon train pour cette saison 2 : un duo de femmes flics ? Le nom de Brad Pitt a aussi été évoqué.

 

 

A propos de Karine

Karine
Humble scribe depuis 1999 sur divers supports papier et numérique tels que : Joypad, Playstation Magazine, Consoles+, Gamepro.fr, mais aussi Voici (si si pour 2 articles) ou encore Viamichelin.fr. Citation du moment : "I cry because others are stupid. That makes me sad." Sheldon Cooper.

A lire aussi :

Warner-TV-Turner

Warner dévoile Warner TV

Warner TV kezako ? C’est un partenariat entre la boite de production Turner (appartenant à …

Star Wars 8, le nouveau trailer !

C’est quand même sympa de se réveiller un matin et de mater, entre deux cuillères …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *