Accueil > Ciné / Séries > Avis Ciné / Séries > Unforgettable, une série à ne pas oublier ?

unforgettable-saison-1

Unforgettable, une série à ne pas oublier ?

Diffusée sur TF1 en début d’année, Unforgettable aurait pu passer tout à fait inaperçue dans mon panel de séries. En effet, depuis près de deux ou trois ans, je ne regarde plus la télé du moins ce qu’elle propose en terme de séries. Mais lorsque l’on vous suggère de visionner une version test d’une série, par le biais de Sony Pictures, il est difficile de dire non. Donc me voilà avec la saison 1 de cette série baptisée Unforgettable, répartie en 22 épisodes avec en couverture une demoiselle rousse et plutôt sexy.

Une femme qui se souvient de tout

Carrie Wells est une ancienne femme flic qui vient d’emménager à New-York et qui est témoin d’un meurtre. Elle va se retrouver face à son ancien petit ami, incarné par Dylan Walsh ancien chirurgien esthétique de Nip / Tuck, lui aussi agent de la police, et va lui venir en aide. Car Carrie est hypermnésique, elle possède une « super mémoire » qui fait qu’elle se souvient du moindre détail d’une situation qui a pu se produire des années auparavant. La seule chose dont elle ne se souvient pas, c’est de la tête de l’assassin de sa sœur. Ce qui est assez embêtant, il faut l’avouer, et va la tracasser tout au long des 22 épisodes.

Une série pour maman ?

unforgettable-saison-1-dvdC’est après le visionnage des deux premiers épisodes que le sort d’Unforgettable a failli être scellé.  Héroïne trop belle pour être crédible, non pas qu’il faille être une mocheté pour faire partie de la section policière criminelle de NY, mais tout de même je vois mal les femmes se balader dans les rues de la grosse pomme en débardeur super moulant chaque jour que Dieu fait. Déjà, nous partions sur de mauvaise bases Carrie et moi. Sans oublier la lenteur du déroulement des épisodes, le quasi monopole de caméra opéré par la demoiselle et ses flashbacks à chaque fin d’épisode laissant croire à une faiblesse scénaristique flagrante. Ou comment étirer sur 22 épisodes une histoire qui pourrait être résolue au bout de trois. J’ai failli en rester là et refourguer les dvds à ma mère, friande de ce genre d’histoire de meurtres élucidés à chaque fin d’épisode, avec des rebondissements prévisibles.

Soubresaut salvateur en milieu de saison

Et voilà qu’à partir du 12 ou 13ème épisode, deux nouvelles têtes viennent injecter plus de rythme. La mise en scène est également dopée avec un montage nettement plus rapide. Nous voilà enfin dans l’action, avec des personnages qui ont du caractère et des histoires un peu mieux ficelées. Il n’est plus simplement question de résoudre un meurtre, et l’héroïne n’est plus l’unique centre d’attention. La saison se termine même sur un twist final de bon aloi, afin de nous tenir quelque peu en haleine avant le démarrage de la saison 2, qui a bien failli ne jamais voir le jour puisque CBS l’avait annulée avant de la remettre en selle, pour 13 épisodes. Actuellement en cours de tournage, la deuxième saison sera diffusée cet été aux Etats-Unis. Pour résumer, Unforgettable ressemble sur bien des points au Mentaliste pour la réflexion et l’observation, jouant de son empathie et de sa faculté de mémoire photographique pour mener à bien son enquête.

La 1ère saison en DVD au prix de 34,99€ chez Sony Pictures.

A propos de Karine

Karine
Humble scribe depuis 1999 sur divers supports papier et numérique tels que : Joypad, Playstation Magazine, Consoles+, Gamepro.fr, mais aussi Voici (si si pour 2 articles) ou encore Viamichelin.fr. Citation du moment : "I cry because others are stupid. That makes me sad." Sheldon Cooper.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.