Impression

Screenshot000

L

e Mal est revenu, depuis le temps qu’on l’attendait, Diablo a enfin refait surface dans une Tristram dévastée, à nous d’incarner le héros qui va délivrer le monde de cet enfer ! J’aime autant vous dire qu’on l’attendait depuis longtemps ce hack’n slash, et il est là, l’air de rien (enfin presque) en plein mois de mai, Diablo III sur nos PC et Mac, quel plaisir mes enfants !

Je pourrais vous dire que c’est une vraie révolution, une bombe de ballon dans le monde du jeu vidéo, mais ça serait mentir. Diablo III est une réussite, c’est même un jeu à ne pas rater si vous aimez un tout petit peu l’action/RPG, mais il n’apporte malheureusement pas autant d’engouement que lors de la sortie de son prédécesseur. Plus d’arbre de talents, plus de parchemins pour retourner en ville ou identifier un objet, des orbes de vies qui traînent quand on tue les monstres… Bref il a été simplifié et surtout rendu plus accessible, tout à fait comme Blizzard sait le faire. Bon, certains diront que le premier mode de jeu, Normal, est vraiment trop facile, mais c’est une mise en bouche pour la suite.

Screenshot002Les aides en jeu sont bien pratiques, nous apportant ce qu’il faut d’informations pour prendre le héros en mains : barbare, sorcière, féticheur, moine ou chasseur de démons, vous aurez le choix pour tambouriner du méchant des enfers. Parce que le jeu est bourrin, oulala oui mes petits, on n’a jamais autant cliqué dans un jeu ! Les sorts se placent sur les deux boutons de la souris et sur les chiffres 1 à 4 du claviers, libre à vous de passer en mode personnalisé pour modifier l’ordre, mais de base c’est bloqué pour faire comprendre qu’il y a des compétences de types différents. Bien pour les nouveaux, par contre les encadrés descriptif sont tellement court qu’on ne sait pas combien de dégâts font nos pouvoirs…

Vous allez traverser 4 actes pleins de haine, de péchés et surtout de sang. Le jeu est très gore, très glauque, forcément on ne va pas foutre le bordel dans le monde démoniaque sans en voir ses travers dégueulasses. Les niveaux sont très jolis, architecturés aléatoirement pour ne pas avoir une impression de déjà vu, dans lesquels on trouvera, ou non, des créatures uniques et des donjons parfois très grands. La course à l’équipement ne sera rien comparée à celle aux hauts faits. Nombreux et parfois très fun, comme donner un coup de poing à Diablo, ils rallongent considérablement la durée de vie, courte d’ailleurs plus qu’on aura besoin de 25h en explorant tout correctement pour tuer le dernier boss. Évidemment c’est Diablo, donc le principe est de refaire le jeu des tonnes de fois, surtout que tout est aléatoire donc on s’ennuie moins vite.

Screenshot003Finalement Diablo III n’a qu’un vrai défaut, la dépendance totale aux serveur Battle.net ! Carton très rouge pour ce jeu solo qui ressemble énormément à un MMO puisqu’on subit les lags mais aussi les maintenances des serveurs… même si on veut jouer chez nous tranquille tout seul. Notez d’ailleurs le jeu en multi vraiment simple et jouissif. L’hôtel des ventes est aussi une bonne idée, mais pour le moment on se demande à qui cela va servir le mieux, les farmers chinois ou Blizzard avec l’argent réel ? A voir sur la durée mais l’idée est sympathique.

Une chose reste certaine, je peux lui trouver tous les défauts que je veux à ce jeu, ça fait 15 jours que je ne dors plus, je mange devant mon PC et je parle de mes hauts faits à mes amis imaginaires, donc oui, Diablo III est un titre exceptionnel, pas révolutionnaire, mais tellement bon que je ne vois pas meilleur dans son genre.

 

Impressions de Shoop

Screenshot007Alors bien sûr je ne vais pas vous redire ce qui a été dit plus haut, le test de Loglis résume bien mon avis sur le jeu. Je rajouterais que étant une fangirl Blizzard incorrigible (jetez-moi autant de pierres que vous voulez, je m’en fiche et j’assume) Diablo III est tout de même à la hauteur de ce que j’en attendais depuis que j’avais réussi à lâcher Diablo II que j’avais arpenté en long, en large et en travers… Donc tout ça pour dire qu’au final, je ne suis pas déçue malgré la connexion permanente à Battle.net. Non parce que d’une, j’ai pas toujours envie de jouer avec des gens hein, Diablo est quand même un jeu solo, que quand les serveurs plantent, pas de parties offline et du coup, mourir bêtement à cause du lag en mode extrême ça fout les boules.

Bref, sûrement l’un de mes jeux de l’année, l’ambiance est top sans vous parlez des doublages et de la musique qui collent parfaitement au jeu. Du Blizzard quoi ! Bon sur ce j’y retourne, j’ai des culs à botter !

 

 


Recherches associées :



A propos de l'auteur

Loglis
Loglis
Webmaster, fan de jeux vidéo et éventuellement de ciné ;)