Accueil > Mangas / Animes > Avis Mangas / Animes > Last Hero Inuyashiki – Notre avis sur l’intégrale

Last Hero Inuyashiki – Notre avis sur l’intégrale

Ça y est, le dernier chapitre de Last Hero Inuyashiki vient de paraître au Japon et l’anime arrive en octobre, l’occasion de se pencher sur l’intégrale de ce manga écrit et dessiné par Hiroya Oku. Ce mangaka vous dit quelque chose ? C’est normal car il s’agit du génie à l’origine de la série culte Gantz (dont je vous parlais ici avec la réédition en version perfect) qui a voulu repartir sur une œuvre mature où ses thèmes de prédilections sont abordés, à savoir la revanche des faibles sur les forts ou bien encore la criminalité grandissante.

last-hero-inuyashiki-manga fr vf scantrad

Last Hero Inuyashiki nous parle donc d’un vieux japonais qui n’est pas apprécié par sa famille, la faute peut-être à son caractère un peu mou, capable d’accepter tout et n’importe quoi sans broncher. Alors qu’il est au bord de la dépression, il va se retrouver dans un parc juste avant de se faire frapper par une météorite qui abrite des petits extraterrestres qui vont le « reconstruire » pour ne pas laisser de trace. Très vite il va s’apercevoir qu’il est suréquipé avec des armes incroyables mais aussi, et surtout, la capacité de soigner n’importe quelle maladie ou blessure. Il va tout simplement jouer le rôle du héros anonyme en aidant un maximum de gens, mais c’était sans compter sur son antagoniste, un lycéen qui était également sur les lieux du crash, Shishigami. Étant beaucoup plus revanchard, il va prendre le parti de faire le mal autour de lui, à commencer par ceux qui le harcèle. N’hésitant pas à tuer et à faire souffrir, il va vite s’imposer comme l’ennemi numéro un du pays.

Le manga s’achève après seulement 10 tomes (7 sortis pour le moment en France chez Ki-oon), ce qui est déjà pas mal mais encore très loin des 37 de Gantz. Si le début de l’aventure était captivant, il faut bien avouer que dans son intégralité, Last Hero Inuyashiki a eu du mal à nous proposer plus que de simples combats démesurés en plein Tokyo. Le vieux grabataire faisait pourtant parfaitement l’affaire en guise d’anti-héros comme Oku les adore, mais il met un temps fou à maîtriser ses pouvoirs et surtout à retrouver son ennemi. C’est finalement lorsqu’il a en face de lui qu’un combat légèrement interminable commence. Certes les sujets fondamentaux du mangaka sont abordés avec justesses, ainsi on dévore les premiers tomes avec le cœur serré de voir des innocents tués, attendant que la justice frappe. Les faibles ne sont pour autant pas tous sauvés encore moins vengés. C’est Shishigami qu’on a du mal à placer dans l’histoire, pourquoi est-il aussi cruel ? Même si des explications ou au moins des pistes sont énoncées, ça n’en reste pas moins un peu faiblard pour pleinement nous contenter. Mais attention, les fans de l’auteur savent aussi qu’il adore créer des situations et des personnages qu’on n’arrivera pas à admettre pour mieux nous mettre face à des événements tout simplement inexplicables et inexcusables, ce qui est finalement très proche de la réalité. On pense évidemment au terrorisme qui frappe notre pays en lisant ce manga et on n’est pas loin de comprendre les motivations du grand méchant de l’histoire.

last-hero-inuyashiki emotions fr kioonLe réalisme, donc, est toujours la marque de fabrique de l’artiste. Les personnages sont tous en train de pleurer, de hurler, la morve au nez, face à un lycéen horrible et froid. Il s’agit de nous mettre tout simplement face à un ennemi sans âme, un peu comme une catastrophe naturelle qui ne ferait pas le tri, tuant sans aucune forme de distinction. La patte graphique de Oku est reconnaissable dès les premières cases, les personnages bien plus travaillés qu’on pourrait le penser avec cet air bien nippon, contrairement à nos mangas habituels. Il aime toujours autant user de l’informatique et de photos réelles pour intégrer par la suite les personnages dans ces décors. Le rendu final est parfois étrange, du moins particulier, et il faudra se faire à ce style qui n’a jamais fait l’unanimité. L’ensemble de la série reste magistralement bien dessinée avec des détails à foison dès qu’il est question de robotique ou d’émotions, il ne lésine d’ailleurs pas sur les gros plans comme sur le sang.

Last Hero Inuyashiki (qui vient de Inu, chien, car il y en a toujours un dans les mangas de cet auteur) est un bon manga seinen qui met en avant des événements horribles en essayant de distraire les lecteurs. Malheureusement c’est bien en dessous de ce qu’on a lu auparavant, d’autant que le cœur de l’œuvre se concentre trop sur un combat qui met du temps à arriver et à se terminer. A lire pour les fans, certainement, les autres peuvent le voir comme un premier pas vers Gantz.

Trailer du manga Last Hero Inuyashiki :

 

Trailer de l’anime Last Hero Inuyashiki :

Ça y est, le dernier chapitre de Last Hero Inuyashiki vient de paraître au Japon et l'anime arrive en octobre, l’occasion de se pencher sur l’intégrale de ce manga écrit et dessiné par Hiroya Oku. Ce mangaka vous dit quelque chose ? C’est normal car il s’agit du génie à l’origine de la série culte Gantz (dont je vous parlais ici avec la réédition en version perfect) qui a voulu repartir sur une œuvre mature où ses thèmes de prédilections sont abordés, à savoir la revanche des faibles sur les forts ou bien encore la criminalité grandissante. Last Hero Inuyashiki nous…

Ce qu'il faut en retenir

Inuyashiki est un seinen plein d’action, digne des œuvres de Hiroya Oku donc très réaliste dans les émotions et les réactions de ses héros. L’ensemble n’en reste pas moins un peu maigre en contenu, se concentrant trop sur un seul combat long à venir. S’il ne restera pas dans les annales, cela reste un bon manga si on n’a jamais lu le phénoménal Gantz.

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Loglis

Loglis
Créateur du site et rédacteur, j'adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l'enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

A lire aussi :

kaze manga fr vf petit prix

Kazé propose des mangas à 1,99€ pendant une durée limitée

Kazé Manga propose du 11 au 20 août le premier tome de quelques séries à …

cafe theme bungo stray dogs japon ete 2017

Un café à thème Bungô Stray Dogs au Japon

Jusqu’au 18 août, si vous êtes à Tôkyô, vous pourrez manger dans le café à …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *