Accueil > Livres / Comics > Avis Livres / Comics > Roman – Deus Ex – Icarus Effect de James Swallow – Notre avis

deus-ex-avis-review-roman-lumen-editions-james-swallow

Roman – Deus Ex – Icarus Effect de James Swallow – Notre avis

On vous a déjà parler d’un roman issus de l’univers de Deus Ex, également de James Swallow. Il se trouve qu’il y en a un autre qui se trouvait en haut de ma pile de livre à lire et disponible aux éditions Lumen : Deus Ex – Icarus Effect. Oui, il y en a certains qui double tout le monde sur cette fameuse liste et bon, on parle de Deus Ex là quand même !

En 2027, la cybernétique est en passe de s’imposer dans un monde dévoré par le chaos. Ancien membre des forces spéciales britanniques, Ben Saxon découvre peu à peu que le groupe de mercenaires qu’il a intégré cache de sombres desseins. De l’autre côté du globe, Anna Kelso, agent des Services Secrets américains, se retrouve mise à pied suite à l’enquête qu’elle mène sur la mort récente de son coéquipier. L’un comme l’autre ne vont pas tarder à découvrir que les affaires sur lesquelles ils travaillent se rejoignent…

Meurtres de dirigeants et d’hommes d’affaires aux quatre coins du globe, opérations secrètes destinées à attiser un certain nombre de conflits… une mystérieuse organisation, à l’œuvre depuis des siècles, semble vouloir influer sur le cours de l’Histoire et contrôler l’évolution humaine. De Moscou à Washington en passant par Genève, Ben Saxon et Anna Kelso vont tenter de lever le voile sur cette conspiration – au péril de leur vie.

Alors que l’autre roman que j’ai eu l’occasion de lire faisait le pont entre les deux épisode jeux vidéo de Deus Ex, celui-ci se place comme une sort de pré-quel à tout ça. L’histoire se passe donc en 2027, quand être augmenté était plutôt normal. Voir même obligatoire dans certains métiers comme la police.

On suit l’histoire du point de vu de deux protagonistes : Ben Saxon, ancien membre des forces spéciales britannique devenu mercenaire et Anna Kelso, agent des Services Secrets américains. On plonge très vite dans l’histoire qui se passe dans un univers qui menace de sombrer dans le chaos à la moindre étincelle. Les chapitres sur les protagonistes s’alternent et ils ne semble pas lié. Alors qu’ils se sont. La lecture s’enchaîne pour ne jamais s’arrêter, en effet, James Swallow nous fait dévorer le livre en une traite !

Etant fan de l’univers, j’ai toujours un peu  peur avec les roman issus d’univers que j’affectionne mais là, j’ai été conquise. De l’action, de la conspiration et du suspense, le tout dans un univers passionnant. Et toujours un peu flippant car on ne peut s’empêcher de parfois penser à notre monde… Et même si vous n’êtes pas adepte du jeux, foncez, pas besoin de connaitre les jeux pour se laisser emporter.

 

deus-ex

 

On vous a déjà parler d'un roman issus de l'univers de Deus Ex, également de James Swallow. Il se trouve qu'il y en a un autre qui se trouvait en haut de ma pile de livre à lire et disponible aux éditions Lumen : Deus Ex - Icarus Effect. Oui, il y en a certains qui double tout le monde sur cette fameuse liste et bon, on parle de Deus Ex là quand même ! En 2027, la cybernétique est en passe de s’imposer dans un monde dévoré par le chaos. Ancien membre des forces spéciales britanniques, Ben Saxon découvre…

Un roman qui s'adresse autant aux fans qu'aux novices du jeux vidéo. On est happé dans cet univers futuriste sans pouvoir s'arrêter de lire. Excellent !

Note des geeks : Soyez le premier à noter !

A propos de Shoop

Shoop
Accro aux jeux vidéo depuis petite, j'aime partager ma passion aux créatures magiques et autres Moldus. Pro de la Danse de l'Eau et Mage Spe Arcane, je voyage à dos de dragon dans mon monde, au milieu des bois et des animaux.

Lis si t'es geek

editions-milady-starcraft-evolution-timothy-zahn-roman-livre-avis-review-2

Roman – Starcraft Evolution de Timothy Zahn, notre avis

Blizzard, chez moi, c’est comme une religion. Je suis sur leur jeux depuis si longtemps …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *