Accueil > Jeux Vidéo > News Jeux Vidéo > Xbox One, nos impressions sur la console

xbox-one-console-kinect

Xbox One, nos impressions sur la console

Depuis le temps qu’on attendait une nouvelle console de salon, il était temps que la nouvelle de chez Microsoft se pointe. Alors on n’entrera pas dans le débat de Sony VS Microsoft, parce que chez BTTG on pense que chacun préfère ce qu’il veut pour les raisons qu’il veut… Oui on ne se mouille pas, bien qu’on soit plutôt Xbox à la rédac, ça reste avant tout une question de goût.

Donc outre nos petits soucis de SAV, notre console fonctionne, ce qui nous a permis de passer une nuit à jouer à une bonne pelletée de jeux : Ryse, Assassin, Dead Rising, Need for Speed, Call of Duty, FIFA et Battlefield, rien que ça ! On va donc partager ce plaisir avec vous en étant le plus objectif possible, étape par étape, c’est parti !

kinect-2-xbox-oneL’achat

Et oui, la première étape consiste à débourser pas moins de 529€ pour le pack COD, plus les jeux à 69€ pièce et une manette supplémentaire avec son chargeur à 69€ également. La facture est salée certes, reste à voir si ça vaut le coup, car après tout ce n’est pas cher pour un bon PC en relativisant…

L’installation

Une fois déballée avec joie et impatience, la première chose qui choque est la taille de la console ! Elle fait effectivement beaucoup penser à un magnétoscope de notre enfance Geek. Bon on la branche, on profite de la connectique très complète puisqu’on peut y brancher un appareil supplémentaire comme sa box pour la télé, ce qu’on fait pour tester. Hop le tout en HDMI, audio optique sur l’ampli et Ethernet pour le web.
On lance la console et après un bon gros patch de plus de 500Mo, on peut se lancer dans la configuration et autant vous dire qu’il faut avoir un peu de temps devant soi. Le compte Xbox live, Kinect, l’interface… Pffiou, 20min plus tard la console se lance « pour de vrai ».
On notera déjà que Kinect reconnaît très bien les gens présent, la caméra a un angle beaucoup plus grand, plus besoin de 4m de recul !

ryse-son-of-rome-trailer-gladiator-areneLancement du premier jeu

On sort Ryse : Son of Rome de sa boîte, boîtes qui au passage intègrent les disques sur la gauche et non plus la droite… Bizarre mais bon. La galette s’insère et une fenêtre s’affiche pour nous dire qu’on doit télécharger un patch de près de 1,2Go… Ouch ! Bon ok faisons. La bonne surprise c’est que les serveurs de Microsoft sont prêts à tenir la charge du million de consoles en train de télécharger dans tous les sens et c’est vraiment cool.

Bon pendant ce temps on explore cette interface Metro, tirée directement de Windows 8. On aime ou pas, en tous cas on a parfois du mal à trouver ses marques, surtout dans les paramètres de la console et… Mais où est la gestion du disque dur de 500Go ?? Nul part en fait, pas la peine de chercher, on ne sait pas où on en est et nos sauvegardes sont manifestement sur le Cloud sans qu’on nous demande jamais si on est d’accord. Admettons. (Ndlr : les sauvegardes et même les préférences de notre compte sont effectivement sur le Cloud, ce qui permet, si on change de console, de ne rien perdre).

Au bout de quelques minutes on nous dit qu’on peut lancer le jeu, car même si l’installation n’est pas terminée, on a le droit de le lancer quand même pour commencer à tataner du barbare, cool ! Comme pour WoW, on peut donc jouer très rapidement sans avoir à attendre la fin d’un patch et ça fait plaisir.

La claque graphique n’est pas forcément intense, mais le gap entre les deux générations de consoles se sent déjà. Si on compare un Assassin ou Battlefield c’est assez flagrant : plus lisse, plus fluide, des effets de fumée ou de particules en plus, bref c’est du détail mais ça se voit.

xbox-one-console-hd-photo

L’interface

En dehors des couleurs pas top, surtout le fond noir, on a la bonne surprise de constater que le multi tâches est très bien pensé. D’une pression sur la touche Xbox Guide, on revient sur le « bureau », ainsi on peut passer d’un jeu au marché, Skype ou revenir sur le jeu sans chargement ni perte de données. Ça c’est vraiment bon et instantané.

De son côté Kinect fait le boulot en répondant assez bien à la voix, reconnaissant les mouvements même dans le noir. C’est un gadget au final, mais le vrai plus c’est la lecture des QR code qui permet donc de ne plus avoir à se taper les 25 caractères d’une carte prépayée ou d’un DLC. « Xbox, entrez code », on montre sa carte et hop ça marche tout seul.

Dernier truc bien pensé et assez fonctionnel, c’est le système d’ancrage d’une application. On peut donc ancrer sa télé sur la droite de l’écran pendant qu’on joue. Quoi de mieux que de garder un œil sur les vacances de l’amour pendant un BF4 en ligne ?

pad-manette-xbox-oneLa manette

Ah, sujet important s’il en est, le pad d’une console est souvent un argument d’achat et ici on n’est pas déçu même si… Oui la manette reprend les grandes lignes de la 360, mais les sticks sont plus petits, donc plus précis et sensibles. Les gâchettes sont aussi plus souples, répondent à la moindre petite pression, c’est top, d’autant qu’elles sont élargies sur le bas, donc plus ergonomiques. Par contre, le point noir réside dans les touches L et R, au-dessus des gâchettes qui sont un peu trop en avant, donc moins facilement accessibles… En contrepartie la croix directionnelle est parfaite, très plate, sans aucun jeu dans la pression.

Conclusion

La Xbox One apporte quelques nouveautés sur le plan technique et ergonomique sans révolutionner le monde de la console de salon. C’est un petit bon en avant graphiquement, pour l’instant pas forcément visible par les néophytes, mais on s’attendait à moins que ça. En fait on en est très content, son line-up étant impressionnant, Microsoft a frappé un joli coup cette fois-ci, il ne reste qu’à transformer avec des jeux first party qui déboîtent !

A propos de Loglis

Loglis
Créateur du site et rédacteur, j'adore les mangas, le Japon et les jeux vidéo. Geek depuis l'enfance, je le clame haut et fort tandis que je donne mon avis, parfois subjectif sur cette passion :)

Lis si t'es geek

Star-Wars-Battlefront-2-EA-Dice-Criterion

Star Wars Battlefront 2 : Une date, une vidéo et des infos

Après une premier épisode plutôt réussi, EA nous invite à nouveau dans l’univers Star Wars …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *