Accueil > Geekeries > Tesla Model X – Notre avis de gros Nerds

Tesla-Model-X-Voiture-Electrique-Front

Tesla Model X – Notre avis de gros Nerds

Tesla-Model-X-Essai-Cle
La clé est juste trop classe

Parce qu’on a eu la chance de pouvoir poser nos petites mains crasseuses (enfin, moi surtout) sur le volant d’une Tesla Model X, on a décidé de vous faire partager nos impressions après ce court essai. Pour ceux dans le fond qui n’ont jamais entendu parler de Tesla, est-ce que vous sortez d’une grotte ? Blague à part, Tesla est une marque américaine spécialisée dans l’énergie électrique, en particulier aujourd’hui les véhicules électriques et des solutions de production et de stockage d’énergie pour les entreprises et les particuliers. Elle a été créé par Elon Musk. Mais si vous savez, le gars qui veut révolutionner l’humanité et qui pourrait bien y arriver. Mais revenons au sujet qui nous intéresse, les voitures électriques. C’est en 2008 que Tesla lance son premier modèle, la Roadster. On ne peut pas encore vraiment parler de véhicule de série étant donné qu’après 4 ans de production, seuls 2500 exemplaires ont vu le jour. C’est en 2012 que Tesla lancera son premier véhicule de série, la Model S. Une berline très haut de gamme aux allures sportives. Enfin, en 2015, Tesla lance la Model X, un SUV dans le même niveau de gamme et de prix que la S. Forcément, ces véhicules se plaçant dans le segment très haut de gamme, ils ne sont pas accessibles pour le commun des mortels, moi inclus. Et j’en pleure tous les soirs en m’endormant. Mais c’était sans compter sur Elon Musk qui a décider d’ouvrir un peu sa marque. Avec la Model 3 qui sortira en 2018, on reste dans du haut de gamme mais plus abordable. Par contre, abordable ne veut pas dire low cost pour autant et cette voiture restera inaccessible pour certains. Forcément, celle-là il me la faut.

 

Tesla-Model-X-Voiture-Electrique10Et c’est donc pour me familiariser avec les véhicules électriques qui déchirent que je me suis inscrit pour faire un essai. Bon à la base, je devais tester une Model S mais le hasard du calendrier a fait que ce ne fut pas possible. Et au final, c’était pas une si mauvaise chose, Shoop étant tombée amoureuse de cette voiture. La Model X est, comme dit plus haut un SUV, fourni de série en 4 roue motrices, de grosse dimension. Plus de 5 mètres de long. Il dépasse des places de parking le bougre. Sa particularité est qu’il possède à l’arrière des portes appelée Falcon, digne héritière des portes papillons de Mercedes mais en beaucoup plus moderne. A l’avant, on retrouve des portières classiques. La voiture possède nombre de gadget avant même de rentrer dedans. On peut par exemple ouvrir les différentes porte grace à la « clé » au design si génial. On peut également contrôler pas mal de choses grace à l’application smartphone dédiée au véhicule. Forcément, en bons geeks, on a adoré. Une fois à bord l’émerveillement continue. Au delà de l’extraordinaire confort du véhicule avec ses sièges qui semble nous faire un gros câlin comme Baymax et l’espace impressionnant permettant de caler aisément notre carrure, on trouve nombre d’équipements avant-gardistes. Un écran tactile géant sert de panneau de contrôle et de là, en plus des applications classiques de musique ou de GPS, on peut modifier nombre de paramètres de la voiture. Encore une fois, on se croirait dans Forza. Comble de la technologie, il est possible d’enregistrer ces réglages sur différents utilisateurs pour que chaque personne qui conduit la voiture puisse retrouver facilement ses réglages.

 

Tesla-Model-X-Voiture-Electrique02
Concentration

Mais trêve de bavardage et passons à l’essai sur route. Il est temps de démarrer la voiture… A mais non en fait. Contrairement à d’autres, Tesla a fait de choix de mettre le véhicule en état de marche dès que la « clé » est présente. Il suffit d’enclencher la marche avant ou arrière et le véhicule part. Bien sur, pour ne pas se retrouver encastrer dans un mur parce que le véhicule est parti tout seul, il y a une sécurité. On ne peut enclencher la marche avant ou arrière que si on appuie sur le frein. Aller, on peut décoller. Au début, j’y vais doucement car l’accélérateur est plutôt sensible. Mais une fois pris en main, c’est un vrai bonheur. L’accélération est souple et extrêmement puissante à la fois. J’ai pu me faire plaisir sur quelques accélérations qui m’ont collé à mon siège en mode Vitesse Lumière. Et l’absence de boite de vitesse rend l’ensemble drôlement fluide. Le tout reste toujours très agréable à manœuvrer et on a pas l’impression de conduire un véhicule de ce gabarit. Le plus surprenant est le frein moteur lorsque la récupération d’énergie sur le freinage est activée. Le simple fait de lever le pied de l’accélérateur fera fortement freiner le véhicule. C’est un peu déroutant mais ça permet de gagner en autonomie. Et puis, c’est surtout un coup à prendre. En plus, avec tous les équipements présents, faut le faire exprès pour toucher un autre véhicule ou un mur. Petit truc très sympa, le GPS s’affiche sur le grand écran tactile mais également sur la tableau de bord pour ne pas avoir à tourner la tête pour savoir où aller. D’ailleurs, comme le reste, le tableau de bord est entièrement configurable. Un dernier truc pour nous ravir nous les geeks, Elon Musk a cacher un grand nombre d’easter eggs dans les fonctions du véhicule. Comme par exemple, quand on entre le code « mars » dans la console, le GPS affiche une carte de la planète rouge. Inutile donc fortement indispensable.

 

Tesla-Model-X-Voiture-Electrique13
On est contents

Au final, on est conquis par ce modèle bien qu’on ne pourra probablement jamais se l’offrir. Après, on ne sait jamais ce que l’avenir nous réserve. Tout est bon dedans, les gadgets, le confort, le plaisir de conduite. Seule l’autonomie reste sa plus grosse faiblesse toute relative. Avec le plus gros modèle de batterie l’autonomie annoncée sur la norme NEDC est de 565 km soit environ entre 400 et 500 km en usage réel en fonction du style de conduite et du type de trajet. Pour le chargement, on peut le faire chez soi et ça prendra la journée ou la nuit, sur une borne public mais ça reste encore long ou enfin sur les Superchargers spécifiques à Tesla mais là encore, il faudra compter 1h-1h30 pour recharger sa voiture. Après, les technologies dans ce domaine évoluant à vitesse grand V, il ne serait pas étonnant de voir arriver d’ici quelques années des nouvelles versions de Superchargers qui diminueraient par 2 ou 3 ce temps. Enfin, je tiens tout particulièrement à remercier l’équipe du store de Velizy qui nous a accueilli avec sympathie et grand sourire quand bien même nous n’étions pas, pour le moment, des acheteurs potentiels. C’est rare chez les revendeurs de véhicules hauts de gamme.

 

Et quelques photos de la Model S.

A propos de romaindesbois

romaindesbois
Fan de jeu vidéo depuis mon plus jeune âge. Joueur PC invétéré, j'apprécie tout de même une bonne console. Amateur de cinéma à mes heures perdues et de parcs d'attractions.

Lis si t'es geek

infographie-marvel-dccomics-idealo1

La popularité des Super-Héros en France

Qui de Marvel ou DC Comics est plus populaire ? C’est la question que s’est …

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *